17/01/2016 21:40
La Fête "Dimanche rouge" a été lancée le 17 janvier à Hanoi par le Comité national de la sécurité des transports et l'Institut central d'hématologie et de transfusion sanguine.
>>Des milliers de personnes donnent de sang lors du "Dimanche rouge"

Des jeunes donnent ​leur sang pour le "Dimanche rouge".
Photo : Tuân Anh/VNA/CVN

Présent à cet événement, le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a rappelé la signification sociale du don du sang et les bons résultats du mouvement. Durant ces 21 dernières années en effet, notamment après l'an 2000 où le Premier ministre a publié une décision sur l'encouragement et la mobilisation du don du sang auprès du peuple, le mouvement est promu par tous les ministères, secteurs et localités, et largement suivi par la population.

Depuis huit ans, toute une série d'événements organisés un peu partout dans le pays s'inscrivent dans les pas du "Dimanche rouge" comme la "Fête du Printemps rouge", le "Trajet rouge" ou encore "La goutte de reconnaissance", a-t-il estimé.

Et de souhaiter voir les ministères, secteurs, localités et le peuple se montrer plus actifs encore dans la promotion de ces programmes significatifs.

Ce matin, des milliers de personnes, dont de nombreux étudiants et artistes, ont participé au "Dimanche rouge" organisé à l'Université des sciences et technologies de Hanoi.

Le même jour, dans les provinces de Hà Tinh, Nghê An, Thanh Hoa, Quang Nam, le "Dimanche rouge" a réuni des milliers de jeunes et habitants locaux. Environ 3.600 unités de sang ont été collectées.

L 'événement a eu lieu les 16 et 17 janvier dans de nombreuses localités du pays. De 18.000 à 20.000 unités de sang devraient être collectées.

Pour rappel, plus de 1,1 million d'unités de sang avaient été collectées en 2015, répondant à 60% des besoins annuels en sang.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.