15/12/2015 17:47
La zone industrielle Nam Dinh Vu II (Deep C II), dont le maître d’ouvrage est l’investisseur belge Rent-A-Port, a été mise en chantier le 14 décembre à Hai Phong (Nord). À cette occasion, le premier client, la compagnie qatarie CDC, y a lancé son projet de centre commercial et de services logistiques.

>>Hai Phong, destination de choix pour les investisseurs

L’investisseur belge Rent-A-Port est à Hai Phong depuis 1997 où il connaît un grand succès avec sa zone industrielle de Dinh Vu (Deep C I), de sorte qu’il poursuit ses investissements avec la création de la zone industrielle (ZI) Nam Dinh Vu II.

Si la première zone voit la participation du Comité populaire de la ville de Hai Phong à hauteur de 25%, la seconde est en revanche une opération entièrement financée par l’investisseur belge. «Le projet de zone industrielle Nam Dinh Vu II témoigne de la spécialité belge que sont les services logistiques, comme de ses capacités en la matière. Le Vietnam et la Belgique ont établi des relations de coopération il y a longtemps. À ce jour, la Belgique a soutenu de 500 millions d’euros le Vietnam dans le développement de projets efficaces», a affirmé Mme Jehanne Roccas, ambassadeur de Belgique au Vietnam.
 

Cérémonie de mise en chantier de la zone industrielle Nam Dinh Vu II, le 14 décembre dans la ville portuaire de Hai Phong (Nord).


Un complexe de zones industrielles
en cours de planification


L’investisseur belge planifie un complexe de ZI à Hai Phong et dans la province voisine de Quang Ninh.

La ZI Dinh Vu (Deep C I), déjà en service, accueille 55 projets du monde entier totalisant près de 1,6 million de dollars de capitaux enregistrés, lesquels représentent plus de 30% de l’investissement direct étranger (IDE) reçu par Hai Phong, et emploient 6.000 travailleurs locaux.

La ZI Deep C II, qui vien d'être mise en chantier, s’étendra sur près de 650 ha. Son maître d’ouvrage mettra à disposition une première tranche de 40 ha courant 2017.

Les ZI Deep C III et Deep C IV attendent actuellement leur licence d’investissement. La première est prévue sur l’île de Cat Hai à Hai Phong et la seconde dans la province de Quang Ninh.

Ce complexe de ZI, qui s’étendra sur plus de 2.000 ha, est le plus proche du port en eau profonde de Lach Huyên qui bénéficie de nombreuses conditions géographiques avantageuses.
 

Le port des marchandises liquides dans la zone industrielle Dinh Vu, modèle économique efficace développé par Rent-A-Port et les autorités de Hai Phong.


«Notre complexe de ZI sera entièrement viabilisé avec des réseaux d’électricité souterrain, de collecte et de traitement des eaux usées aux normes internationales, d’adduction d’eau potable et d’eau pour lutter contre les incendies, et, enfin, d’un réseau d’évacuation», a expliqué Marc Stordiau, directeur général de Rent-A-Port. «Nous coopérons avec Induss, une compagnie belge, pour l’adduction d’eau et le traitement des eaux usées».

Le premier client dans la ZI Deep C II est la société qatarie CDC avec son centre commercial et de services logistiques destiné au port. Il comprend un building et un réseau d’entrepôts à louer, d’un coût de près de 2,2 millions de dollars. Ce projet a reçu sa licence en juin 2015 et sera inauguré en janvier 2017.

«Nous avons évalué le Vietnam en tant que marché, et plus particulièrement la ville de Hai Phong, il y a trois ans déjà. Nous sommes très impressionnés par la bonne croissance économique dans ce pays. Notre compagnie est présente en Europe, en Amérique du Sud et au Proche-Orient. Le Vietnam est notre premier choix en Asie du Sud-Est car sa croissance est maintenue, ses politiques sont stables, et ses ressources humaines, abondantes. De fait, nous apprécions les capacités des travailleurs vietnamiens», a confié Khalil Boutros Al Sholy, directeur de CDC.
 

Texte et photos : Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.