10/01/2017 18:38
La zone d'abattage préventif des palmipèdes a été étendue de 150 à 187 communes dans quatre départements du Sud-Ouest de la France touchés par l'influenza aviaire H5N8, selon un arrêté publié mardi 10 janvier au Journal officiel, qui ajoute à la liste précédente 38 communes et en retire une.

>>Grippe aviaire : 17 pays touchés en Europe, selon l'OIE
>>Abattage massif de canards dans le sud-ouest de la France

 

La zone d'abattage préventif étendue à 187 communes dans le Sud-Ouest de la France.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le Gers reste le premier département concerné par cette mesure entrée en vigueur la semaine dernière, avec 92 communes soumises à l'obligation d'abattre leurs oies et canards, soit 7 de plus que dans la première liste établie le 4 janvier par le ministère de l'Agriculture.

La plupart des communes ajoutées à la liste se situent toutefois dans les Landes ("19, soit 72 au total) et dans les Pyrénées-Atlantiques ("12, 15 au total).


À l'inverse, le nombre de communes concernées dans les Hautes-Pyrénées passe de 6 à 5, grâce au retrait de la ville de Maubourguet, où se situe néanmoins un des abattoirs réquisitionnés par le ministère.

Repéré fin novembre sur des oiseaux sauvages, le virus H5N8 continue de s'étendre dans les élevages du sud-ouest et avait contaminé 109 exploitations lundi, selon les derniers chiffres du ministère.

L'épizootie touche huit départements, mais la plupart des foyers infectieux sont concentrés dans le Gers (63 cas) et les Landes (19 cas), qui sont aussi les deux premiers départements producteurs de canards gras.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.