22/03/2017 17:40
Le soir du 21 mars, les cinq continents ont vu déferler sur leurs tables des dîners français, suite au retour en force de l’opération «Goût de France». Au Vietnam, l’ambassade de France à Hanoï a organisé une soirée pleine de couleurs et de saveurs, sous les mains expertes de deux grands chefs français : Alain Dutournier et Khanh Ly, lauréate de l’émission de téléréalité Masterchef France 2015.
>>La Masterchef France 2015 attendue au Vietnam
>>Découvrir la diversité de la gastronomie avec «Goût de France»
>>Une édition 2016 de «Goût de France» des plus gourmandes

De gauche à droite : Jean-Luc Colombo (Vins Colombo), le grand chef français Alain Dutournier, et l'ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, dans la soirée "Goût de France", le 21 mars à Hanoï. 
Photo : DSQ/CVN

La soirée «Goût de France 2017» s’est déroulée dans le jardin de l’ambassade de France à Hanoï, avec la participation de grandes toques françaises et vietnamiennes, mais aussi d’invités qui avaient hâte de découvrir les spécialités de la gastronomie française. Préparé par Alain Dutournier, grand chef cuisinier du restaurant parisien «Carré des feuillants», deux étoiles au Guide Michelin, et Khanh Ly, la jeune franco-vietnamienne gagnante de Masterchef France 2015, le dîner a été à la hauteur des attentes suscitées.

L’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, a adressé ses remerciements pour la participation chaleureuse des chefs cuisiniers à cet événement. Il a apprécié l’enthousiasme des restaurateurs vietnamiens qui ont grandement contribué à ce succès en prenant part à l’opération. «Au Vietnam, l’enthousiasme est aussi fort que celui que nous avons en célébrant cette opération. Il y a 2.000 restaurants ce soir qui vont proposer leur menu +Goût de France+, parmi lesquels 24 restaurants - dont 16 à Hanoï - au Vietnam. C’est effectivement une grande fête de la gastronomie française», a déclaré l’ambassadeur.

Un dîner à la française a été offert aux invités amoureux de la gastronomie de l'Hexagone.
Photo : DSQ/CVN


La gastronomie française reconnue par l'UNESCO

Depuis 2010, le repas gastronomique des Français est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Par la suite, conçue à l’initiative de l'ex-ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et du chef multi-étoilé Alain Ducasse, une opération intitulée «Goût de France» s’est établie depuis 2014. 

Cet événement a pour objectif de mettre en valeur la gastronomie française par une cuisine vivante, ouverte et innovante, en favorisant aussi le partage, l’échange entre différentes cultures dans le respect de la santé.

La 3e édition en 2017 a été témoin de la mobilisation de plus de 2.000 chefs et de près de 250.000 personnes à travers le monde, comme plus de 150 ambassades de France répartis sur les cinq continents. Dans le but de pérenniser et d’enrichir la cuisine française à l’échelle internationale, «Goût de France 2017» met l’accent sur les formations et les métiers de l’hôtellerie-restauration en France consacrés aux jeunes professionnels dans le monde.

L’année dernière, l’événement a rendu hommage à la gastronomie française avec 1.500 menus préparés par 1.500 chefs sur les cinq continents. Au Vietnam, 25 restaurants répartis à Hanoï, Huê, Dà Nang, Hôi An et Hô Chi Minh-Ville s’étaient engagés pour «Goût de France 2016».
 
Au-delà de la passion culinaire et de la gastronomie française qui constitue un enjeu important pour la France, Bertrand Lortholary a également souhaité que cette troisième édition de «Goût de France» donne la possibilité de partager avec un pays doté d’une richesse et d'une diversité gastronomiques comme le Vietnam les points de vue liés à «la qualité, sécurité sanitaire et la traçabilité».

En outre, il s’agit d’une occasion inédite de «faire connaître les métiers et les formations de la restauration, de l’hôtellerie, et plus généralement du tourisme qui existent en France» au profit des étudiants ou des jeunes professionnels vietnamiens désireux de découvrir la gastronomie française.

L'ambassadeur français Bertrand Lortholary (gauche) a adressé ses compliments aux deux grands chefs Alain Dutournier et Khanh Ly.
Photo : DSQ/CVN

Khanh Ly, une jeune chef pétrie de talent

L’événement «Goût de France» a permis de rencontrer de nombreux virtuoses chefs de cuisine français dans le monde. Et le Vietnam n’a pas dérogé à la règle avec le nouveau talent culinaire français Khanh Ly. Cette jeune fille a participé avec un enthousiasme débordant aux diverses activités proposées pour son retour dans son pays d’origine. Sa victoire à la réputée émission culinaire Masterchef France en 2015 ont donné un supplément de confiance aux étudiants et jeunes professionnels vietnamiens passionnés pour la cuisine et les métiers de la restauration en France. «La cuisine est toujours difficile. C’est un métier qui demande du temps et de la persévérance. Il faut donc être solide dans sa tête et surtout ne pas avoir peur de l’échec. C’est un métier où plus on rate, plus on apprend», a-t-elle confié.

La gagnante du MasterChef France 2015, Khanh Ly, au Vietnam. 
Photo : Hông Anh/CVN

Honorée d’être là dans le cadre de cette opération, Khanh Ly a invité les convives vietnamiens à déguster les plats à la saveur typiquement française préparés pour l’occasion, avec des ingrédients souvent inédits dans la cuisine vietnamienne. L’ambassadeur de France n’a d’ailleurs pas manqué de lui rendre hommage : «Khanh Ly est au fond un pont culturel entre la France et le Vietnam, entre la gastronomie française et la gastronomie vietnamienne».

Un programme de formation à Hô Chi Minh-Ville

Environ 150 convives ont été invités à l'événement «Goût de France» tenu dans la résidence de France à Hô Chi Minh-Ville, le 21 mars. 
Photo : Dang Huong/CVN

Hô Chi Minh-Ville a aussi participé à cette édition 2017, à la résidence de France pour être précis. Le chef Nicolas Isnard a présenté aux 150 convives présents sa vision du repas à la française. 

Par ailleurs, 60 lycéens ont découvert et étudié dans la mégapole du Sud et en France les programmes de formation en cuisine, par le biais des programmes d’échange mis en place entre Vatel Saigon et l’Université Hoa Sen, et les Universités Cergy-Pontoise et Hutech.

Deux étudiantes en restauration préparent des plats français.
Photo : Dang Huong/CVN

Les anciens étudiants de cette formation, qui travaillent actuellement dans l’hôtellerie-restauration, ont partagé leurs expériences avec d’autres élèves : «C’est intéressant ! J’apprécie ces programmes d’échange qui nous donnent la possibilité de faire des stages ou des études en France», a signalé Tâm Quỳnh, élève de terminale au lycée Lê Hông Phong. Même si cette formation n’est pas donnée à tout le monde, comme l'a souligné Thao Vy, élève en seconde du lycée Nguyên Thi Minh Khai : «Cette formation accorde une grande part aux langues étrangères. Ce n’est pas évident. En ce qui concerne les connaissances plus spécifiques, on peut s’y adapter plus facilement».

Texte et photos : Hông Anh - Dang Huong/CVN

Source : CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.