21/07/2017 15:07
Le huis clos partiel infligé à Saint-Étienne pour des fumigènes allumés par des supporters mi-mai, lors de la réception du PSG, a été alourdi jeudi 20 juillet en appel, au grand dam des Verts qui veulent saisir le CNOSF.
>>Coupe de France : un petit PSG sacré in extremis face à Angers
>>Coupe de France : Angers tient sa finale 60 ans après

Fumigènes allumés par les supporters de Saint-Étienne lors du match face au PSG, le 14 mai à Geoffroy Guichard.
Photo : AFP/VNA/CVN

La Commission supérieure d'appel de la Fédération française de football (FFF) a en effet condamné la tribune Jean-Snella inférieure (Kop Sud) à deux matches à huis clos ferme et un match à huis clos avec sursis, tout en maintenant la sanction d'un match à huis clos ferme et de deux matches à huis clos avec sursis pour la tribune Charles-Paret inférieure (Kop Nord).

Cette décision prend effet à compter du premier match de Ligue 1 au stade Geoffroy-Guichard, le samedi 5 août, devant l'OGC Nice. L'amende de 150.000 euros infligée au club est également maintenue.

Le club juge ces sanctions disproportionnées et affirme qu'il "va saisir le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) afin de faire valoir ses droits".

Le 14 mai, de nombreux engins pyrotechniques avaient été allumés pour fêter la dernière de l'entraîneur Christophe Galtier à domicile, lors de la 37e journée de Ligue 1, une défaite 5-0 contre le PSG.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.