08/05/2015 10:26
Les indicateurs publiés jeudi 7 mai en France laissent entendre que le pays a démarré l'année sur un rythme de croissance robuste, mais les économistes restaient prudents, attendant que l'investissement et l'emploi prennent le relais.

>>Zone euro : embellie pour la croissance et déflation évitée cette année
>>Le contrat pour l'achat de Rafale français signé à Doha, Hollande à Ryad

La production industrielle française dans son ensemble a baissé de 0,3% en mars, après une hausse de 0,5% en février, a annoncé l'Insee. 

Selon les indicateurs, la France a démarré l'année sur un rythme de croissance robuste. Photo : AFP/VNA/CVN


Mais l'Institut national de la statistique et des études économiques souligne que sur l'ensemble du premier trimestre, cet indicateur clef pour la croissance est largement positif, avec une hausse tant pour l'ensemble de l'industrie ("1,4%) que pour la seule industrie manufacturière ("0,8%), c'est-à-dire hors eau, énergie et mines.

Quant à la balance commerciale, talon faible de l'économie française, elle a aggravé son déficit de mars, à 4,6 milliards d'euros, un milliard de plus qu'en février, selon les Douanes, ce qui s'explique en grande partie par une hausse de la facture énergétique.

L'Insee doit publier le 13 mai sa première estimation de la croissance au premier trimestre. La Banque de France a déjà avancé un chiffre de 0,4%.

La publication donnera une première idée de la vigueur de la reprise en France. Le gouvernement attend une progression du Produit intérieur brut d'au moins 1% cette année, après seulement 0,4% en 2014.

À en croire l'exécutif, le chômage commencera à reculer une fois atteint un rythme de 1,5%.

Les économistes saluaient jeudi 7 mai la performance dans l'industrie, mais restaient prudents pour la suite.

Dominique Barbet, chez BNP Paribas, a revu à la hausse dans une note sa prévision de croissance au premier trimestre, désormais proche de celle de la Banque de France.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.