28/09/2015 16:08
De nombreux Américains se sont pressés dans les rues pour observer dans la nuit de dimanche 27 septembre à lundi 28 septembre la "super lune de sang", exceptionnelle combinaison de deux phénomènes astronomiques lors de laquelle la lune - particulièrement grosse et brillante - s'est teintée de rouge.
>>Éclipse totale et "super lune" : l'astre de la nuit sort le grand jeu

Une éclipse totale de super Lune observée depuis la vallée de San Gabriel, en Californie le 27 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN

La "super lune de sang" a été observable de l'ensemble du continent américain, en Europe, en Afrique, en Asie de l'Ouest et dans l'Est du Pacifique pendant un peu plus d'une heure à partir de 02h11 GMT.

À Brooklyn, dans le Centre de New York, une foule d'habitants s'est massée sur les places et les trottoirs, les yeux levés vers le ciel, essayant de prendre des photos avec leurs smartphones.

Alors que les New-Yorkais ont bénéficié d'un ciel clair, dans d'autres villes américaines, comme Washington, les nuages ont gâché une bonne partie du spectacle.

Aux premières heures de lundi 28 septembre, la lune était à son périgée, point le plus proche de notre planète. Elle est alors apparue 30% plus lumineuse et 14% plus grande.

De plus, notre planète était lundi parfaitement alignée avec la lune et le soleil, privant ainsi la lune, qui ne produit pas sa propre lumière, de la lumière qu'elle reçoit du soleil et qui lui donne normalement sa couleur blanche.

Cependant quelques rayons de lumière, déviés par l'atmosphère de la terre ont continué de l'éclairer et sont venus jeter cette étrange lumière rouge sur l'astre lunaire.

La dernière combinaison d'une éclipse lunaire et d'une super lune remonte à 1982, selon la NASA, et la prochaine ne se produira pas avant 2033.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».