16/06/2017 16:24
La direction du réseau social Facebook, qui compte 1,94 milliard d'utilisateurs actifs par mois à travers le monde, a déclaré jeudi 15 juin qu'elle souhaitait faire de sa plate-forme "un endroit hostile aux terroristes".
>>L'armée philippine demande à Facebook de fermer des comptes jihadistes
>>Facebook veut nous faire communiquer par la pensée
>>Mandat d'arrêt contre l'auteur d'un meurtre diffusé sur Facebook

Accusée par certains d'être une plate-forme de propagande, voire de recrutement pour les terroristes, l'entreprise américaine de Menlo Park, dans le Nord de la Californie, a déclaré qu'elle était "absolument engagée à chasser les terroristes" du réseau social.

La responsable de la politique mondiale de Facebook, Monika Bickert, et le chef de la politique de lutte contre le terrorisme du réseau, Brian Fishman, ont déclaré dans une publication mise en ligne sur le site Web de Facebook que les terroristes ne devraient pas avoir de place sur les réseaux sociaux.

"La difficulté pour les communautés en ligne est la même que pour celles du monde réel : il faut améliorer notre capacité à détecter les premiers signes avant qu'il ne soit trop tard", ont-ils souligné, avant de dévoiler ce que l'entreprise fait ou prévoit de faire pour combattre le terrorisme.

Ils ont révélé que Facebook avait formé une équipe de plus de 150 spécialistes de la lutte contre le terrorisme, composée d'experts universitaires, d'anciens procureurs et responsables de l'application des lois ainsi que d'analystes qui travaillent exclusivement ou majoritairement sur la lutte contre le terrorisme.

En outre, les deux responsables ont indiqué que Facebook relèverait les effectifs de ses équipes de service client à travers le monde à 3.000 employés au cours de l'année à venir. Actives 24 heures sur 24 et dans une dizaine de langues, ces équipes examineront les comptes ou les contenus soupçonnés de violer ses politiques, notamment en ce qui concerne le terrorisme.

Pour chasser les contenus terroristes de Facebook, le réseau social a également recours à l'intelligence artificielle, qui empêche la mise en ligne de toute photo ou vidéo correspondant à une publication terroriste connue, supprime les éléments associés à des pages, des groupes, des publications ou des profils soutenant le terrorisme, et détecte les nouveaux faux comptes créés par des récidivistes. "Nous croyons que la technologie et Facebook peuvent faire partie de la solution", ont déclaré les deux responsables. "Bien que notre recours à l'intelligence artificielle pour combattre le terrorisme est relativement récent, il change déjà notre stratégie de lutte contre la propagande et les comptes terroristes potentiels sur Facebook", ont-ils ajouté.

Outre l'État islamique (EI), Al-Qaïda et les groupes qui leur sont affiliés, la lutte de Facebook contre le terrorisme "s'étendra également à d'autres organisations terroristes en temps voulu".
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».