04/05/2017 22:37
L’assouplissement des conditions réglementaires a facilité l’accession à la propriété de logement des étrangers au Vietnam apèrs la nouvelle loi de 2014. Tel était l’estimation du vice-président de l’Association immobilière du Vietnam, Nguyên Manh Hà.
>>Le marché immobilier restera stable en 2017
>>L’immobilier intéresse les investisseurs

La facilitation des conditions réglementaires a facilité l’accession à la propriété de logement des étrangers au Vietnam. Photo : Thê Linh/CVN

En 2014, l’Assemblée nationale du Vietnam a adopté une nouvelle loi sur le logement répondant à un certain nombre de préoccupations, concernant notamment la réglementation de la propriété de biens immobiliers au Vietnam par des étrangers.

Selon Nguyên Manh Hà, avant la promulgation de cette loi sur le logement, le Vietnam n’a permis qu’aux étrangers d’acquérir des immeubles à titre expérimental, via la résolution 19/2008/NQ/QH12 adoptée par l’Assemblée nationale en 2008. Plus concrètement, chaque étranger a le droit d’acquérir un logement.

Aujourd’hui, les conditions pour devenir propriétaire au Vietnam sont plus favorables aux étrangers, par rapport à celles d’autres pays dans l’Asie du Sud-Est. Tout étranger ayant un visa d’entrée au Vietnam peut acheter des villas, des appartements ou des logements dans les zones autorisées.

Le nombre d'étrangers achetant des logements en hausse
 
Après l’approbation de la loi sur le logement en 2014, le Vietnam a enregistré environ 700 étrangers achetant des immeubles dans le pays. Photo : Minh Thu/CVN

Selon les données statistiques, avant 2014, il y avait plus de 300 étrangers achetant des immeubles au Vietnam. Mais après l’approbation de la loi en 2014, ce chiffre a connu 700 étrangers, soit une hausse du double par rapport à la période 2008-2014.

«On espère qu’il y aura plus d’étrangers qui pourront acquérir des logements. Pourtant, cela dépend essentiellement des conditions économiques des étrangers. Cette politique pourra prochainement stimuler des investissements étrangers dans le pays» parce qu’une fois entrée au Vietnam, les étrangers peuvent acheter leur logement, ce qui permettra de faire rentrer des capitaux au marché du pays, a insisté Nguyên Manh Hà.  

Encore des difficultés à surmonter

Pourtant, il existe encore des restrictions sur l’acquisition de la propriété par les étrangers, notamment les règlements concernant l’achat des logements dans les zones interdites. Il est ainsi nécessaire que les ministères de la Police et de la Défense publient des réglementations sur les zones interdites pour l’achat des étrangers. «D’après moi, les étrangers peuvent acheter des logements dans les zones non-interdites par les ministère de la Police et de la Défense», a affirmé Nguyên Manh Hà.

Afin de résoudre des problèmes sur les renseignements, le processus de délivrance de Sô do ou Livre rouge, les réglementations sur l’apport de l’argent après la vente des immeubles à l’étranger.... « Il est utile d’organiser davantage de colloques ou séminaire en la matière », a insisté Nguyên Manh Hà.
 
Thu Hà Ngô/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï