11/03/2017 16:01
Wall Street a terminé une semaine terne sur une note légèrement positive vendredi 10 mars, soutenue par de bons chiffres de l'emploi américain mais souffrant de la chute des prix du pétrole : le Dow Jones a pris 0,21% et le Nasdaq 0,39%.
>>Wall Street finit sans tendance après Yellen
>>La maison mère de Snapchat débarque en fanfare à Wall Street malgré des doutes

Wall Street ouvre en hausse.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 44,79 points à 20.902,98 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 22,92 points à 5.861,73 points. L'indice élargi S&P 500 a gagné 7,73 points, soit 0,33%, à 7,73 points.

Le bon démarrage de la Bourse de New York vendredi 10 mars a été tempéré peu après l'ouverture par une rechute des cours du pétrole qui, face à la prise de conscience d'une offre toujours élevée, ont perdu 9% sur la semaine.

"Le fait que le pétrole ait tant baissé a affecté la performance des marchés d'actions", a commenté Bill Lynch de Hinsdale Associates.

Le très attendu rapport mensuel de l'emploi américain s'est en revanche révélé positif sur tous les fronts avec 235.000 créations d'emplois en février, soit bien plus que prévu, une légère décrue du taux de chômage à 4,7% et une nouvelle hausse du salaire horaire moyen.

Signes de bonne santé de l'économie américaine, ces chiffres ont également semblé entériner un relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed), que les investisseurs anticipaient déjà très largement, lors de sa prochaine réunion mardi 14 mars et mercredi 15 mars.

"Ce rapport solide de l'emploi laisse la Fed sur la voie d'une hausse des taux en mars", a ainsi noté Mickey Levy, de Berenberg, avant d'ajouter que cela n'apportait "aucun indice" sur le rythme du resserrement monétaire au-delà.

Autre indicateur publié vendredi 10 mars, le déficit budgétaire des États-Unis est resté stable en février.

Plus généralement, les analystes remarquaient que le haut niveau du marché américain, qui a enchainé les records depuis l'élection du président américain Donald Trump début novembre, poussait les investisseurs à l'attentisme.

"Nous allons avoir besoin de voir soit de meilleurs résultats d'entreprises soit la mise en place des politiques favorables à la croissance de M. Trump avant d'avoir un nouveau bond des marchés", a avancé Bill Lynch.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Côn Dao dans le top 4 des paradis d’Asie du Sud-Est en devenir Le journal South China Morning Post (SCMP) vient de publier un article louant la beauté de quatre destinations considérées comme des bijoux peu connus en Asie du Sud-Est. Des endroits qui ont conservé leur tranquillité et leur beauté, ce qui est extrêmement rare dans les destinations touristiques populaires.