10/12/2015 16:37
À l’opposé de la faible demande de thon sur de nombreux débouchés traditionnels ces dernières années, celle en Égypte est devenue importante, faisant de ce pays de l'Afrique du Nord-Est un marché scruté de près par les exportateurs vietnamiens.
>>Le Japon aide Binh Dinh à accroître la qualité du thon
>>Le Vietnam, 3e fournisseur de thon au Canada

Transformation du thon pour l'exportation.
Photo : Viêt Y/VNA/CVN

Selon le Centre du commerce international (CCI), en 2014, l’Égypte a importé plus de 52.200 tonnes de thon pour 163 millions de dollars, ce qui représente une croissance annuelle de 31% en volume et de 9% en montant, les conserves représentant 99% de ses importations.

Toujours selon le CCI, de tous les fournisseurs asiatiques de l’Égypte, la Thaïlande, l’Indonésie et le Vietnam arrivent en tête, dont 2,5 millions de dollars de ce dernier en 2014, correspondant à une progression annuelle de 63%.

Par rapport à de grands débouchés comme l’UE, les États-Unis et le Japon, l’Égypte est considérée comme un marché peu exigeant en termes de qualité et de conditionnement des produits. Il est important que la demande de ces produits continue de croître sur ce marché, raison pour laquelle les entreprises vietnamiennes devraient ​adopter des stratégies correctes afin d’exploiter efficacement ce marché prometteur, ce qui contribuera à accélérer les exportations nationales de ce secteur, a estimé l’Association de transformation et d’exportation des produits aquatiques du Vietnam (VASEP).
 
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.