19/09/2015 08:36
Trois ans après le lancement du programme d’édification de la Nouvelle ruralité, la commune rurale d’Ea Tul, province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre), a fait peau neuve. Plusieurs modèles économiques ont été appliqués avec succès.
>>La lutte contre la pauvreté, grande cause nationale
>>Près de 14.000 foyers à Dak Lak ont accès à l'électricité
>>Tây Nguyên : 53 localités satisfont aux critères de la Nouvelle ruralité

Les habitants de la commune d’Ea Tul, province de Dak Lak bitument les chemins vicinaux. Photo : DLVN/CVN

La récole du café dans la commune d’Ea Tul, district de CuMgar, bat son plein. Devant chaque maison des habitants d’ethnie êdê, la cour se couvre de graines séchant au soleil. Y Wun Ayun  est un des plus grands producteurs de café et de caoutchouc de la commune. Il a 60 ans mais travaille encore aux champs.

Ses enfants sont tous mariés. Il confie avec fierté qu’il leur a offert à tous des terres pour gagner leur vie. «Cette année, la récolte de café est excellente, explique-t-il. Nous avons 7 ha de caféiers et 20 ha d’hévéas. Chaque mois, je dois louer une vingtaine de travailleurs locaux payés 3 millions de dôngs. Cette récolte me permettra d’empocher plus de 100 millions de dôngs. Je pourrai bientôt acheter une auto pour aller au champ !».

Selon Y Dheh Ayun, secrétaire du Comité du Parti de la commune, cette dernière, qui couvre 5.600ha, dénombre 2.038 familles dont 89% des ethnies minoritaires. Ils vivent essentiellement de la culture des caféiers et hévéas. En 2014, 80 familles sont sorties de la pauvreté, permettant d’abaisser à 6,1% le taux de pauvreté.

Désormais, tous les chemins vicinaux sont bitumés, facilitant les activités champêtres.  Plusieurs  familles ont même acheté auto ou tracteur.

Efforts conjoints des habitants locaux

Grâce aux efforts de sensibilisation des autorités locales, en 2014, 22 familles des hameaux de Por, Tu, Tria et Thach Hà ont offert 5.000 m² pour la construction de chemins vicinaux. Des centaines de mètres de murs, des centaines de caféiers ou d’arbres fruitiers ont été détruits, permettant à plus de 17 km de chemins vicinaux de voir le jour.

Récole du latex dans la commune d’Ea Tul, province de Dak Lak.
Photo : DLVN/CVN

En outre, le Comité d’édification de la Nouvelle ruralité de la commune a mobilisé les familles pour creuser  9,5 km d’égouts et offrir 1.235 journées de travail afin de construire des chemins pour faciliter le transport du caoutchouc et du café. Y Duc, vice-président du Comité populaire de la commune, se félicite des efforts aussi bien des habitants que des autorités locales pour mettre en œuvre le programme d’édification de la Nouvelle ruralité.

Selon Y Duc, l’année dernière, en réalisant le programme d’investissement et d’assistance à la production selon une décision du Comité populaire de la province de Dak Lak, le Bureau de coordination du programme d’édification de la Nouvelle ruralité de la province a mis sur pied dans la commune huit modèles de production efficaces, dans la culture, l’élevage ou l’aquaculture.

Les conditions de vie des familles démunies sont l’objet d’une attention particulière. Près de 9.000 cartes d’assurance-santé ont été délivrées aux familles nécessiteuses et ayant rendu des services méritoires à la Patrie.

En outre, la commune, en coopération avec le Bureau de l’agriculture du district de CuMgar, réalise un programme de développement économique dans le hameau de Hra A, qui se traduit par la fourniture de semis et le transfert de progrès technoscientifiques aux habitants locaux. Coût : 500 millions de dôngs.

Récemment, les communes de Hoà Dông, Ea Kly du district de Krông Pac, et de Quang Tiên, du district de CuMgar, province de Dak Lak, se sont vu décerner un certificat reconnaissant qu’elles ont atteint les critères de la Nouvelle ruralité, portant à cinq leur nombre dans la province. 

Huong Linh/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï