18/04/2017 14:49
Douze personnes ont été blessées, dont deux gravement, dans la nuit du 16 au 17 avril dans une boîte de nuit londonienne après avoir été touchées par un jet d'une substance "acide", ont indiqué les autorités britanniques.
>>Londres veut s'attaquer à la pollution mortelle au dioxyde d'azote

La police de Londres a indiqué que douze personnes avaient été traitées pour des "brûlures mineures". Photo : AFP/VNA/CVN

L'incident s'est produit au Mangle, une discothèque dans le nord-est de la capitale britannique, où se trouvaient environ 600 personnes profitant d'un long week-end férié au Royaume-Uni.

Les enquêteurs "pensent qu'une dispute entre deux groupes de gens" a éclaté dans la boîte de nuit, conduisant un homme à pulvériser une "substance toxique" sur deux autres âgés d'une vingtaine d'années, a indiqué Scotland Yard dans un communiqué.

Ces derniers se trouvent dans un état "grave, mais stable", tandis que dix autres victimes ont été traitées pour des blessures légères, a précisé la police londonienne qui n'avait dans un premier temps évoqué que des "brûlures mineures".

"Aucune arrestation n'a encore été faite et l'enquête continue. Rien ne suggère que ceci soit lié à (une affaire) de gang", a également déclaré Scotland Yard, après avoir, un peu plus tôt, écarté, à ce stade, la piste terroriste.

"Une substance corrosive inconnue a été jetée dans la discothèque", a expliqué de son côté un porte-parole des pompiers londoniens, précisant que des "tests PH" (d'acidité) avaient révélé qu'il s'agissait d'une "substance acide".

Citant des chiffres de la police, la BBC avait fait état le mois dernier d'une nette augmentation des attaques à l'acide à Londres au cours des dernières années, avec, pour l'année 2016, 454 cas répertoriés contre 261 en 2015.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.