20/07/2017 17:06
Afin d’améliorer les capacités des enseignants francophones dans la recherche scientifique, l’Université de Hanoï, en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), organise de jeudi 20 à samedi 22 juillet une formation intitulée «Rédaction et publication d’un article scientifique».

>>Lancement d'un projet innovant à Hanoï
>>Les recherches scientifiques doivent aller de pair avec l'enseignement universitaire
 

Les enseignants francophones acquièrent des expériences lors de la formation «Rédaction et publication d’un article scientifique», du 20 au 22 juillet à l’Université de Hanoï.
Photo : Quê Anh/CVN


Une soixantaine d’enseignants de sept universités membres de l’AUF à Hanoï participe à la formation concernant la rédaction et la publication d’un article scientifique. À savoir l’École polytechnique ; les Universités de la construction, de l’architecture, du commerce de Hanoï ; l’École supérieure de commerce extérieur de Hanoï ; l’Université des langues et des études internationales (relevant de l’Université nationale de Hanoï) et l’Université de Hanoï. La formation est animée par le Professeur français Mokhtar Ben Henda.

Durant trois jours, les enseignants francophones acquièrent les notions fondamentales sur la notion même d’article scientifique, les façons d’exploiter les sources d’information générales et spécialisées, les chartes éditoriales des textes au service de la recherche scientifique. Sous l’égide du Pr Mokhtar Ben Henda, les participants feront des exercices d’écriture modélisée, de citation et de référencement normalisé, de structuration de documents long (thèse, mémoire et ouvrage), de contrôle de plagiat. Ensuite, ils créeront leur identifiant/profil de chercheur sur les réseaux de la recherche, déposeront un article dans une base de données scientifiques.         
 

Les enseignants, notamment ceux universitaires, sont encouragés à se tourner vers la recherche scientifique.
Photo : Quy Trung/VNA/CVN


«Cela fait deux ans que je fais de petites études dans le contexte universitaire du Vietnam, du Cambodge et du Laos pour étudier plus ou moins le niveau de pénétration des technologies de l’information et de la communication qui peuvent aider la recherche scientifique. C’est l’un des objectifs de l’AUF que d’appuyer les universités pour renforcer les volets de la recherche en utilisant les technologies de l’information et de la communication, d’essayer surtout de faire un transfert d’expertises et de compétences», a partagé Mokhtar Ben Henda.

Ce professeur français est invité à guider cette formation «tout simplement» parce qu’il est au Vietnam également pour d’autres projets de coopération avec l’AUF. «Cela fait très longtemps que je travaille comme expert externe de l’AUF sur pas mal de domaines, soit de la recherche, soit de l’éducation et de la formation. Cette fois, je suis venu dans le cadre d’un projet. En réalité, j’ai trois missions à la fois. Ici, c’est la troisième», a-t-il expliqué.

La première mission est le projet que l’AUF est en train de faire pour la démarche-qualité et la prospective stratégique des universités. La deuxième a été menée il y a quelques jours, en proposant un manuel, un guide d’accompagnement des universités pour utiliser l’enseignement à distance. «J’ai dirigé des ouvrages. C’est donc tout simplement un partage d’expériences que j’ai dans la recherche scientifique avec les collègues de l’Université de Hanoï», a-t-il fait savoir.

Feu vert pour la recherche scientifique à l’université
 

Profil du Professeur
Mokhtar Ben Henda
 
Mokhtar Ben Henda est maître de conférences habilité à diriger des recherches (McF-HDR) à l’Institut des sciences de l’information et de la communication (ISIC), à l’Université Bordeaux Montaigne (ex-Bordeaux 3), en France. Il est aussi Docteur ès sciences de l’information et de la communication, expert consultant auprès de la CONFRASIE (Conférence régionale des recteurs des universités membres de l’AUF) pour la conception d’un Guide de contrôle qualité pour les universités francophones de l’Asie Pacifique et expertise coordonnée par le Bureau de l'AUF en Asie-Pacifique.

«Depuis son établissement, et surtout depuis l’instauration du +Dôi moi+ (Renouveau), notre université ne cesse d’encourager les enseignants et étudiants à participer à la recherche scientifique et à l’appliquer dans la vie courante. Elle s’affirme toujours dans la recherche des méthodes d’enseignement des langues étrangères, la recherche en matière de culture et de civilisation, a informé lors de l’ouverture de la formation Nguyên Thi Cuc Phuong, directrice adjointe de l’Université de Hanoï. Notre université a réalisé de nombreux projets d’études scientifiques au niveau national et international. Nous avons notamment publié la revue des sciences des langues étrangères, la seule au Vietnam spécialisée dans la recherche dans ce domaine».

Mme Cuc Phuong a ajouté que pour avoir un diplôme de doctorat ou un titre de Professeur ou maître de conférences, un enseignant doit, entre autres, être l’auteur d’articles publiés dans les revues spécialisées étrangères. «Les ouvrages de recherche scientifique que les enseignants réalisent sont devenus un des critères pour faire classer une université, a-t-elle dit. Cette formation s’inscrit dans une série d’activités pratiques et efficaces afin d’améliorer la capacité des enseignants-chercheurs de l’Université de Hanoï et, d’ordre plus général, des enseignants francophones dans la recherche scientifique».
 

Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.