13/09/2017 19:06
Le président américain Donald Trump a jugé mardi 12 septembre que les sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ne constituaient "qu'un pas très modeste de plus".
>>La Chine appelle au calme face à la crise dans la péninsule coréenne
>>Nouvelles sanctions drastiques en vue à l'ONU contre la Corée du Nord
>>RDPC : pressions américaines pour de nouvelles sanctions de l'ONU

Photo non datée diffusée par la KCNA le 3 septembre 2017 montre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un (2e à droite) examinant une bombe H.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous pensons qu'il ne s'agit que d'un pas très modeste de plus, pas grand chose", a déclaré président américain Donald Trump avant de recevoir le Premier ministre malaisien Najib Razak.

"J'ignore si cela aura un impact quelconque (...) mais ces sanctions ne sont rien comparées à ce qui devra au final se produire", a ajouté M. Trump sans plus de précisions.

Le Conseil de sécurité a adopté lundi 11 septembre la résolution 2375 qui impose de nouvelles sanctions contre la RPDC après son essai nucléaire du 3 septembre. Elle limite notamment ses importations de pétrole, interdit toutes ses exportations de textile d'une valeur de 800 millions de dollars et restreint l'embauche de certains des 93.000 travailleurs de la RPDC employés à l'étranger.

C'est la huitième fois que l'ONU inflige des sanctions à Pyongyang depuis que le pays a mené son premier essai nucléaire souterrain en 2006.

Après le vote à l'ONU, certains ambassadeurs ont estimé que la sévérité des sanctions ne visait pas tant à faire du mal à la RPDC que de la contraindre plutôt à revenir à la table des négociations afin de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

La représentante permanente des États-Unis, Nikki Haley, a souligné le besoin d'agir maintenant pour empêcher Pyongyang "de continuer de faire erreur". "Nous le faisons en frappant la capacité de la Corée du Nord à alimenter et financer son programme d'armements. Le pétrole est l'élément vital de la Corée du Nord lui permettant de (...) se doter d'une arme nucléaire", a-t-elle noté.

L'ambassadeur de Chine auprès des Nations unies, Liu Jieyi, a appelé lundi 11 septembre au calme face à une situation qui demeure "complexe et grave". "Toutes les parties prenantes doivent garder la tête froide et éviter toute rhétorique ou action susceptible d'aggraver les tensions", a-t-il exhorté.

M. Liu a appelé la RPDC à tenir compte des aspirations et de la volonté de la communauté internationale, à se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à s'abstenir de tester des missiles ou des bombes nucléaires et à revenir sur le chemin de la dénucléarisation.

Il a souligné que l'initiative "suspension contre suspension" et la double approche proposée par la Chine ainsi que l'approche "étape par étape" proposée par la Russie constituaient une feuille de route pour résoudre ce dossier.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Ouverture du Festival de parapente au col Khâu Pha à Yên Bai Quelque 111 parapentistes vietnamiens et étrangers participent à la deuxième période du Festival de parapente au col de Khâu Pha, qui a lieu les 23 et 24 septembre dans la province septentrionale de Yên Bai.