14/09/2015 14:51
Le N°1 mondial Novak Djokovic, malmené pendant plus de deux heures par Roger Federer, a remporté le 13 septembre l’US Open 2015, son troisième tournoi du Grand Chelem de l’année.
>>US Open : Pennetta, la surprise jusqu'au bout

Le N°1 mondial Novak Djokovic, malmené pendant plus de deux heures par Roger Federer, a remporté le 13 septembre l’US Open 2015.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Serbe s’est imposé en quatre sets 6-4, 5-7, 6-4, 6-4 au terme d’un finale de très grande qualité de trois heures et vingt minutes qui a, un temps, semblé promis à Federer. Mais l’ancien N°1 mondial a laissé passer sa chance dans le troisième set et a gaspillé trop de balles de break pour pouvoir battre son adversaire, bien plus réaliste.

Djokovic qui a disputé les finales des quatre tournois du Grand Chelem en 2015, compte désormais à 28 ans dix titres majeurs à son palmarès. "C’est une saison incroyable, sans doute ma meilleure avec celle réussie en 2011, mais j’apprécie encore plus cette saison, car je suis un mari et un père comblé", a-t-il insisté.

Federer, pourtant soutenu par un public tout acquis à sa cause, court toujours après son premier titre du Grand Chelem depuis trois ans : son 17e et dernier succès dans cette catégorie de tournois remonte à Wimbledon 2012. "Je suis content de mon niveau de jeu, j’ai vraiment apprécié cette quinzaine et je crois que cela a été une belle finale", a souligné le Suisse.

"J’ai l’impression que mon tennis évolue dans le bon sens", a-t-il souligné. La finale très attendue opposant les deux meilleurs joueurs de la planète a débuté avec plus de trois heures de retard.

Les organisateurs ont dû en effet composer avec une détérioration des conditions météo et des averses les obligeant à reculer de quart d’heure en quart d’heure le début du match.

Les caprices de la météo ne seront plus qu’un lointain souvenir à partir de 2016, puisque l’imposant Arthur Ashe Stadium sera équipé d’un toit rétractable pour la prochaine édition.

La finale 2015 du tournoi new-yorkais est entrée dans l’histoire pour une autre raison : elle est la première qui a été arbitrée par une femme, la Grecque Eva Asderaki-Moore.
AFP/VNA/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï