31/10/2013 20:04

Deux attentats touchant pour la première fois la côte-est touristique de la Tunisie ont été déjoués le 30 octobre, notamment à Sousse où un kamikaze s'est fait exploser sur une plage, la présidence tunisienne dénonçant une tentative de "torpiller" la transition démocratique. Le kamikaze a déclenché sa ceinture explosive sans faire de victime après avoir été repéré à Sousse, une ville à 140 km au sud de Tunis, tandis qu'à Monastir une attaque visant le mausolée du premier président tunisien Habib Bourguiba a été déjouée, selon le ministère de l'Intérieur. Les deux actes, qui n'ont pas été revendiqués, sont le fait de deux Tunisiens, dont l'un revenait d'un pays voisin, a indiqué le porte-parole du ministère, Mohamed Ali Laroui sur la radio Mosaïque FM. Il a par la suite précisé qu'ils appartenaient à Ansar Ashariaa, un groupe salafiste jihadiste classé "organisation terroriste" par les autorités. Dans la soirée, le ministère de l'Intérieur a annoncé l'arrestation de "cinq terroristes ayant des liens directs avec les assaillants".

AFP/VNA/CVN



Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï