09/08/2017 14:27
Plusieurs spécialistes européens ont hautement apprécié le rôle de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) durant ces 50 dernières années, ainsi que le rôle et les contributions du Vietnam au bloc régional.
>>L’anniversaire de l’ASEAN célébré dans différents pays
>>Cinq villes éclairées pour honorer le cinquantenaire de l'ASEAN
>>L’ASEAN célèbre son cinquantenaire à Manille

Dr Gerhard Will, spécialiste de l’Asie du Sud-Est à l’Institut allemand des affaires internationales et stratégiques.
Photo : VNA/CVN

L’ASEAN a récolté de nombreux succès sur les plans politique, économique et sécuritaire, a indiqué à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à Berlin, le Dr. Gerhard Will, spécialiste de l’Asie du Sud-Est à l’Institut allemand des affaires internationales et stratégiques (SWP, pour Stiftung Wissenschaft und Politik).

Cependant, l’association pourrait mieux faire en ce qui concerne l’instauration d’une politique sécuritaire stable et efficace lui permettant de remédier et de traitement radicalement les désaccords, a-t-il estimé.

L’ASEAN, qui a été fondée en 1967, regroupe Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

Par rapport à l’Asie du Sud et à l’Afrique, il n’existe pas de conflits armés dans l’ASEAN, a observé le Dr. Thomas Engelbert, à l’Institut des études asiatiques et africaines (IAAW, pour Institut für Asien- und Afrikawissenschaften) relevant de l’Université de Humboldt.

Le Vietnam joue un rôle extrêmement important dans l’édification de l’ASEAN bien que le pays soit membre depuis le milieu des années 1990, a-t-il indiqué, soulignant les apports du Vietnam au renforcement du bloc.

Sa participation active à l’ASEAN s’est effectuée en deux phases. Durant la première, le Vietnam est sorti de l’isolement et s’est associé à la région de l’Asie du Sud-Est ainsi qu’à l’Asie de l’Est, a amélioré ses relations avec les pays voisins et investisseurs tels que le Japon et la République de Corée, a-t-il analysé.

Durant la deuxième phase, il a mené une politique plus proactive, en participant plus profondément aux activités de l’ASEAN, a-t-il poursuivi, ajoutant que l’opinion publique estime la diversification par le Vietnam de ses relations internationales comme de son économie.

Le Vietnam, un membre important

Dr Thomas Engelbert, de l’Institut des études asiatiques et africaines.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam est un membre très important de l’ASEAN et le pays pourrait apporter ses voix de poids à la détermination de ses politiques, a renchéri Xavier Nuttin, conseiller expert en politique asiatique au Parlement européen, mettant en avant la position géographique spéciale, l’envergure démographique importante et l’économie en croissance rapide du pays.

L’ASEAN, a-t-il déclaré à la VNA à Bruxelles, occupe une place centrale dans les relations de coopération en Asie-Pacifique et l’Union européenne (UE) soutient entièrement ce rôle central de l’ASEAN dans le contexte où le multilatéralisme est soutenu tant par l’ASEAN et l’UE.

Cependant, ce rôle central de l’ASEAN dans la région risque constamment d’être confronté à des difficultés provoquées par les rivalités des deux grandes puissances actuelles que sont la Chine et les États-Unis, a-t-il fait remarquer.

L’ASEAN a mis en œuvre sérieusement des réformes ambitieuses en 2002, où elle a lancé l’idée de créer une communauté fondée sur trois piliers politico-sécuritaire, économique et socio-culturel, a rappelé le Dr Thomas Engelbert.

Sur le fond, les réformes de l’ASEAN ne résident pas dans la recherche de quelque chose de nouveau, mais dans la poursuite de la réalisation progressive de ce qu’elle a adopté. L’ASEAN ne devrait que promouvoir ses atouts propres d’une communauté qui dispose d’une unité politique et des politiques sécuritaires cohérentes, a-t-il conclu.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.