18/12/2015 15:55
Deux sociétés sud-coréennes dans le secteur de l'industrie auxiliaire ont obtenu le 17 décembre la licence d’investissement dans le Parc high-tech de Saigon (SHTP).
>>Licences à deux projets de hautes technologies à Hô Chi Minh-Ville
>>La technopôle de Hô Chi Minh-Ville draîne 4,4 milliards de dollars d'investissement

Le Parc high-tech de Saigon. Photo : Phuong Vy/VNA/CVN

Leurs deux projets, crédités d'un fonds d’investissement total de plus de 110 millions de dollars, font partie de la série de projets de l'industrie auxiliaire de Samsung Electronics (SE).

En effet, la Sarl Intops (sous-traitant de SE) investira 80 millions de dollars dans un projet de fabrication et d’assemblage des composants électroniques. Cette usine couvrira 4 hectares et devrait être mise en service dans un an avec une capacité annuelle de production de 6,5 millions de pièces.

De son côté, la Sarl Daihan ClimateControl investira 32 millions de dollars dans la construction d’une usine de fabrication d'échangeurs de chaleur. Cette usine, installée sur 2 ha, devrait démarrer au second semestre de 2016 avec une capacité de 2 millions de pièces/an. Elle sera spécialisée dans la production d'échangeurs de gaz utilisés dans les réfrigérateurs et les climatiseurs commercialisés par SE. Cette usine créera environ 400 emplois.

En mai 2015, SE a mis en chantier le Samsung CE Complex au sein du SHTP. Ce complexe, doté d'un fonds d'investissement de 1,4 milliard de dollars, est spécialisé dans la fabrication de produits électroniques, de téléviseurs numériques, d'imprimantes, etc.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Cao Bang : des plans pour développer le tourisme à la cascade de Ban Giôc Le Comité populaire de la province de Cao Bang (Nord) et le ministère de la Construction ont dévoilé la semaine dernière des plans généraux et détaillés pour le développement du site touristique de la cascade de Ban Giôc. L'objectif est de faire appel à l'investissement pour faire de Ban Giôc un site touristique clé de la province et du pays.