22/12/2015 16:29
Dans l’objectif d'entrer sereinement dans l’Année du Singe (Têt Bính Thân), un vaste programme de stabilisation des prix des marchandises sera déployé à Hô Chi Minh-Ville, et ce jusqu’à un mois après le Nouvel An. Une bonne nouvelle pour les consommateurs.
>>Plan de préparation des marchandises pour le Têt
>>Stabiliser les prix pour le Têt traditionnel

Comme chaque année, le spectre de la hausse brutale des prix à l’approche du Têt traditionnel hante les esprits. Lê Ngoc Ðào, directrice adjointe du Service de l’industrie et du commerce de Hô Chi Minh-Ville, a tenu à clarifier la situation sur ce point. Pour elle, il n’y a pas d’inquiétude à avoir : «La ville donnera la priorité aux produits alimentaires qui sont certifiés +sécurité absolue+», a-t-elle informé.

Selon le Service municipal de l'industrie et du commerce, les marchandises pour le Têt Bính Thân proviendront de trois sources principales : les entreprises participant au programme de stabilisation des marchés (soit 30% à 40%), les marchés d’origine, et d'autres sources variables.

Les confiseurs ont également préparé 18.000 tonnes de marchandises pour alimenter le marché du Têt.
Photo : Minh Thu/CVN

Selon les données des marchés d’origine, en particulier pour les fruits et légumes, ces derniers fourniront de 60% à 70% de la demande du marché, avec une moyenne de 8.000 tonnes par nuit, avec un pic à 15.000 tonnes pour les jours proches du Têt.

De fortes consommations sont à prévoir pour les fleurs, les alcools, les boissons gazeuses et les confiseries. Ainsi, quelque 1.500 tonnes de fleurs devraient-elles être écoulées au quotidien les jours précédant le Nouvel An lunaire. La consommation d’alcool et de boissons gazeuses devrait avoisiner les 40 à 45 millions de litres pendant le mois du Têt, soit une hausse d'environ 30% par rapport aux mois ordinaires. Les confiseurs ont également préparé 18.000 tonnes de marchandises pour alimenter le marché du Têt.

La stabilisation des prix doit être au rendez-vous pendant un mois complet. Des supermarchés se joignent aussi au programme et de nombreuses marchandises bénéficieront de réduction pouvant aller de -5% à -49%. Les œufs et la viande seront aussi en promotion, même pendant les jours proches du Têt.

La qualité au rendez-vous

Lê Ngoc Ðào a indiqué par ailleurs que les entreprises désireuses de se joindre au programme de stabilisation du marché du Têt doivent être certifiées VietGAP. Et de préciser : «L'année dernière, huit entreprises provinciales y ont participé et la plupart vendaient des produits aux standards VietGAP. Les unités intéressées devront donc respecter cette norme. Les supermarchés devront appliquer un contrôle strict sur la qualité alimentaire et annoncer aux consommateurs les produits de bonne qualité».

Pas question de laisser les prix flamber à l’approche du Têt traditionnel.
Photo : Quang Quyêt/VNA/CVN

Cette année, les marchandises du Têt préparées par les entreprises sont en augmentation de 10% par rapport à d’habitude à pareille période et de 40% par rapport au Têt Ât Mùi (Année de la Chèvre 2015), pour une valeur marchande de plus de 16.000 milliards de dôngs. Les produits de stabilisation ne seront pas vendus seulement à Hô Chi Minh-Ville, mais aussi dans les provinces voisines.

Les vacances du Têt Bính Thân dureront neuf jours et à proximité de la Nouvelle Année. La demande sera ainsi vraiment très forte.

Hô Chi Minh-Ville a développé plus de 9.200 points de vente pour le programme de stabilisation des prix. Les denrées de première nécessité seront commercialisées dans 3.691 points et couvriront l'ensemble de la ville. D’ici au Nouvel An lunaire, 250 points de vente seront développés, sans oublier 400 points de vente itinérante dans les régions plus isolées.

Enfin, la succursale de la Banque d'État à Hô Chi Minh-Ville a accepté d’accorder plus de 45.000 milliards de dôngs de prêts à taux préférentiels en faveur des entreprises participant à l’opération.
 
Minh Thu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Côn Dao dans le top 4 des paradis d’Asie du Sud-Est en devenir Le journal South China Morning Post (SCMP) vient de publier un article louant la beauté de quatre destinations considérées comme des bijoux peu connus en Asie du Sud-Est. Des endroits qui ont conservé leur tranquillité et leur beauté, ce qui est extrêmement rare dans les destinations touristiques populaires.