10/02/2017 00:53
Dans l’instauration de la Nouvelle ruralité, la création de champs de grande superficie est une des solutions retenues pour accroître la productivité. Cette mesure issue de la restructuration agricole permet de regrouper les petites parcelles ainsi que d'améliorer le rendement et la qualité des produits agricoles.
>>Quang Binh : après les crues, l’entraide

Dès la mise en œuvre du programme d’instauration de la Nouvelle ruralité, la province de Quang Binh a misé sur la construction de voies de communication.
Photo : Baoxaydung/CVN

Dès la mise en œuvre du programme d’instauration de la nouvelle ruralité, la province de Quang Binh a misé sur le réaménagement de son foncier,  la réorganisation des rizières, la construction de voies de communication et la consolidation de ses canaux d’irrigation. La mécanisation des travaux agricoles a permis d’augmenter le revenu des agriculteurs.

Après avoir visité des modèles de production efficaces dans les provinces voisines, certaines localités de Quang Binh ont décidé de se lancer dans la création de champs de grande superficie. Cela a permis d’améliorer le rendement, la qualité et la valeur des produits agricoles.

Dans le district de Le Thuy, il n’existe plus de petites parcelles de rizières. Chaque rizière s’étend aujourd’hui sur un hectare. Les voies d’accès aux rizières ont été bétonnées pour permettre le passage des machines agricoles. La famille de Trân Thi Thanh prépare deux récoltes de riz par an sur 2.160m². Elle  se réjouit de la commodité des voies d’accès : "Auparavant, il était très difficile de marcher et de transporter le riz ou les autres cultures sur les chemins boueux. Maintenant que les routes sont bétonnées, même les camions peuvent passer".

La province de Quang Binh a réorganisé quelque 5.200 hectares de son foncier  pour pouvoir exploiter des cultures aussi variées que le  riz, le piment, le manioc, l’arachide, le maïs et la patate douce. La commune de Ham Ninh a été la première à organiser 3 zones destinées à la fruiticulture, 15 hectares sont aujourd'hui dédiées aux pastèques.

Cette année, Quang Binh envisage de consacrer 6.600 ha à l'exploitation de diverses cultures.
Photo : Khuyên Nông/CVN

Hà Xuân Hung, vice-président du Comité populaire communal, estime que la production de pastèques rapporte un revenu 3 ou 4 fois plus élevé que le riz :  "Les pastèques ont un rendement élevé.  Les agriculteurs sont satisfaits.  Si 360m² de rizière ne rapportent annuellement que 3 millions de dongs, la même superficie de pastèques rapportera entre 10 et 12 millions de dôngs. La réorganisation des cultures  nous aide à mieux  lutter contre la pauvreté et à améliorer la vie des habitants."

Cette année, Quang Binh envisage de consacrer 6.600 hectares à l'exploitation de cultures diverses. La diversité des cultures et l'augmentation de la production ont permis de créer des dizaines de milliers d'emplois. Nguyên Quôoc Ut, chef du département de l’agriculture et du développement rural de Quang Binh : "Quang Binh a mis en place des solutions très efficaces au niveau de la restructuration agricole, en appelant les entreprises à investir beaucoup plus. Les liens entre  agriculteurs et entreprises ont été renforcés. Aujourd'hui, nous disposons de plus en plus de champs de grande superficie et investissons massivement dans les infrastructures."

Tout en encourageant les habitants à mettre en commun leurs champs pour créer de plus grands espaces cultivables, les autorités de Quang Binh entendent diversifier les cultures et veiller à une meilleure qualité des semences.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie, interférence des cultures

Développement touristique sur le couloir économique Est-Ouest «Le développement touristique sur le couloir économique Est-Ouest» était le thème d’un colloque qui a récemment eu lieu dans l’ancienne ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre).