30/01/2016 19:00
Les gens se rassemblent pour préparer le Têt traditionnel et partager leurs sentiments alors que le Nouvel An lunaire arrive dans l'espace sacré de la maison commune So, dans le district de Quôc Oai, en banlieue de Hanoi.
>>Nouveaux produits agricoles pour le Têt traditionnel 2016
>>Fête du Nouvel An pour tous

Spectacle de «Hát cửa đình» (littéralement : «Chant à l’entrée de la maison commune») à la maison commune So, en banlieue de Hanoi.
Photo : Thanh Nga/CVN

L’atmosphère du Têt traditionnel (Nouvel An lunaire) est particulièrement dynamique en ce lieu, avec offrandes aux dieux et aux ancêtres, préparation de bánh chưng (gâteau de riz gluant pour le Têt traditionnel), chant Hát cửa đình (chant interprété à l'entrée de la maison commune), outre une exposition sur les peintures populaires et un espace de calligraphie.

Le groupe Đình làng Việt (Maison commune vietnamienne) a reproduit le 30 janvier, soit le 21e jour du 12e mois lunaire, un Têt d’antan dans la maison commune So, l’une des plus belles maisons communes du «xứ Đoài» (région de l'Ouest), en banlieue de Hanoi.

En une journée, le comité d’organisation a souhaité retracer un Têt comme autrefois.

La préparation du bánh chưng est une des activités traditionnelles pour le Têt. Mais ces dernières années, les gens achètent souvent des bánh chưng prêt à la consommation, au lieu de les préparer eux-mêmes.

«Les participants font ensemble leurs "bánh chưng", cela leur rappelle la valeur du Têt d’antan», a confié le critique d'art Nguyên Duc Binh, fondateur du groupe Đình làng Việt. «Nous essayons de reconstituer tous les moments de la célébration du Têt traditionnel que les gens peuvent vivre lentement, ainsi que profiter des choses sacrées et spéciales du Nouvel An lunaire».

Des experts en culture populaire ont précisé les rites et les coutumes du peuple vietnamien, notamment en termes de décoration de la maison pendant le Têt avec des estampes, d’offrandes aux ancêtres, d’érection du Cây nêu (bambou tout droit décoré de certains objets votifs tels qu'ail, feuilles d’ananas, effigies, planté dans le sol), de culte des ancêtres lors du "giao thừa" (Réveillon) et des premiers jours du Nouvel An avec la visite des grands-parents, des parents et des proches pendant le Têt traditionnel.

Le groupe Đình làng Việt, créé en 2014, a attiré de nombreux chercheurs en culture populaire, photographes, architectes, peintres, sculpteurs et journalistes ayant en commun l’amour des maisons communes vietnamiennes et des valeurs intangibles de leur espace culturel. Ils essaient d'avertir les gens de l'évolution des valeurs culturelles matérielles et immatérielles dans les maisons communes traditionnelles vietnamiennes, de leur perte progressive, et, avec, de la possibilité d’une disparition des maisons communes.
 
Thúy Hà/CVN
 
Quelques photos des activités de préparation du Têt traditionnel à la maison commune So (en banlieue de Hanoi) : 
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.