14/05/2017 15:13
Relevant du projet culturel "Tôi xê dich''(Je bouge), le programme "Hà Nôi bô hành" (découverte de Hanoï à pied) met en avant la découverte de la ville accompagné par un guide connaisseur qui rend le circuit intéressant et différent.
>>Hanoï parmi les paradis culinaires du monde
>>Vieux quartier de Hanoï : l'atout charme de la capitale

L’affiche du circuit «Tô Lich-dâu sông hôn phô», avec le guide Nguyên Vu Hai.
Photo : CTV/CVN

"Hà Nôi bô hành" propose des circuits uniques permettant de découvrir les dessous inexplorés de la ville dans le passé et son évolution à travers l’histoire, raconté par des guides hanoïens amateurs : un architecte, une journaliste, et un jeune homme, etc

Réservés aux véritables amoureux de la capitale, les participants ont le choix de différents circuits à thème, dont "Long Biên, chuyên rât dài" (Le pont de Long Biên, une très longue histoire), "Tô Lich : dâu sông hôn phô" (Tô Lich, les traces d’une rivière et de l’âme de rues), "Khi cai dep dôi thay" (Quand la beauté change)... Chaque parcours est d’une distance d’environ 6 km et dure de trois heures à trois heures et demie. Le nombre de participants est limité, de trois à cinq personnes par balade.

Marcher, explorer et apprendre

De tels circuits pédestre offre l’opportunité de profiter pleinement des lieux en écoutant les histoires et d’acquérir des connaissances profondes sur la ville.

La rivière Tô Lich qui autrefois irriguait la ville grâce au Fleuve Rouge, était la principale voie de circulation fluviale pour le commerce jusqu’à ce qu’elle soit comblé en grande partie à la fin du XIXe siècle. Guidés par l’architecte Nguyên Vu Hai, les visiteurs apprennent sur son influence sur le commerce et sur l’histoire de la capitale en parcourant les quartiers où la rivière passait.

Au XVIIIe siècle, la ville se composait en partie de lacs et d’étangs et les marchandises arrivaient principalement par voie fluviale. Le point de départ se trouve dans le Vieux quartier, le centre des activités commerciales de l’époque.

Les participants du circuit "Long Biên, chuyên rât dài " découvrent la rue Lo Rèn où travaille le dernier forgeron de la ville avec des techniques traditionnelles de forgeage. De plus, la guide Nguyên Thi Thu Hà, conceptrice de ce programme, enseigne sur l’évolution de la capitale durant les colonisations.

Le dernier forgeron du Vieux quartier de Hanoï. Photo : Thuy Hà/CVN

Le pont Long Biên est l’un des arrêts de l’itinéraire. Thu Hà enseigne sur la biographie de Paul Doumer, gouverneur de l’Indochine, qui a décidé la construction de ce pont avec des techniques de construction de l’occident. Les participants pourront essayer le jeu du 'blind walking', qui consiste à marcher à reculons sur le pont en fermant les yeux.

D’après Thu Hà, marcher dans la ville est la meilleure manière d’apprécier la beauté du décor et de découvrir l’histoire de Hanoï.

La conceptrice de "Hà Nôi bô hành" souhaite que ces circuits soient non seulement réservés aux amateurs de la capitale mais qu’ils contribuent également au renforcement de l’intérêt pour l’histoire de la ville, surtout auprès des jeunes. «Non seulement les jeunes vietnamiens mais aussi les étrangers que j’ai rencontrés ne montrent pas tous un grand intérêt pour le patrimoine. Ce qui compte, c’est que l’on doit enseigner l’histoire de manière innovante et divertissante pour qu’ils réalisent que la culture et le patrimoine national sont intéressants et précieux», partage-t-elle.

Mai Quynh/CVN

Pour le mois de mai, dans le cadre du projet "Hà Nôi bô hành", les circuits se produiront presque tous les week-ends les 13, 14, 21 et 27 mai et les vendredis 19 et 26 mai. Pour en savoir plus sur les circuits de ce programme: https://www.facebook.com/Hanoi.Bohanh/?rc=p
 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï