09/12/2015 17:04
Selon le correspondant de l'Agence Vietnamienne d'Information (VNA) à Jakarta, les électeurs indonésiens ont commencé le matin du 9 décembre à se rendre aux urnes à l'occasion d'élections locales, les premières à se dérouler simultanément dans de nombreuses régions de l'archipel.
Un électeur à une station de vote sur l'île de Bali (Indonésie).
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon le plan initial, ces élections seraient organisées dans 269 régions, soit environ la moitié des circonscriptions indonésiennes. Cependant, la Commission électorale générale (KPU) a annoncé mardi soir 8 décembre que le scrutin dans cinq régions-à savoir : la province de Kalimantan central, le district de Fakfak (Papouasie), la municipalité de Pematang Siantar et le district de Simalungun (Sumatra du Nord), et la ville de Manado (Sulawesi du Nord)- a été reporté.

Selon les données de la KPU, environ 100 millions d'Indonésiens, dont plus de 2 millions de primo-votants, sont appelés aux urnes pour élire des gouverneurs provinciaux, des chefs de districts et des maires. Plus de 800 paires de candidats postulent à huit postes de gouverneurs et de vice-gouverneurs, à 222 postes de chefs et chefs adjoints de district, et à 34 postes de maires et de maires adjoints.

Auparavant, le chef de la police Badrodin Haiti a annoncé que plus de 200,000 policiers et soldats avaient été déployés dans les 246.576 stations de vote pour assurer la sécurité et la paix.

Auparavant, les élections locales en Indonésie étaient organisées par roulement. En les organisant en même temps, les autorités espèrent faire des économies tout en renforçant l'efficacité du système.
 
VNA/CVN

   
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».