16/01/2016 10:37
La baie de Ha Long n’a pas encore révélé tous ses secrets, puisque deux nouvelles grottes nichées dans les environs de ce patrimoine naturel mondial de l’UNESCO ont été dévoilées au grand public. Des cavités stupéfiantes découvertes il y a plus de trois ans.

>>Les sculpteuses de charbon de Ha Long
>>Quang Ninh accueille près de 7,4 millions de touristes en onze mois
>>Projet de centre d’échange culturel et de coopération internationale à Quang Ninh
 

Ces immenses stalactites sont un émerveillement pour la rétine.
Photo : TT/CVN

La province de Quang Ninh (Nord-Est) est un cadeau des dieux, qui lui ont offert la baie de Ha Long, l’une des sept nouvelles merveilles du monde. Certains de ses immenses pitons rocheux, qui semblent jaillir des flots, abritent des cavités parfois exceptionnelles. C’est le cas des deux grottes sur l’îlot Phât Co, dans la baie de Bai Tu Long, dont l’un des côtés jouxte la baie de Ha Long.

L’auteur de cette découverte, qui remonte à trois ans, est Nguyên Sy Binh, aquaculteur de profession et établi à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Ha Long. Il en a révélé l’existence peu de temps après l’annonce de la découverte de 23 autres cavernes à Ha Long et Bai Tu Long.

S’il faut à peine dix minutes pour se rendre sur place en bateau depuis le continent, l’accès aux grottes est relativement piégeux. Pour assurer la sécurité des visiteurs, Nguyên Sy Binh a clôturé une partie des points d’accès et aménagé des escaliers, les entrées de ces grottes, relativement larges, se tenant à environ 60 mètres au-dessus des eaux.

Un spectacle féérique et superbe

Une fois à l’intérieur, le spectacle est superbe, avec une myriade de stalactites et stalagmites, colonnes et autres arches en pierre.

La première grotte abrite notamment des «chambres royales», à savoir des espaces d’une dizaine de mètres carrés cerclés d’un rideau de stalactites, un peu à l’image des palais royaux.

La deuxième grotte est surprenante également, avec ses zones en pente qui renvoient directement - avec un brin d’imagination - aux rizières en terrasses du Nord-Ouest. L’extérieur de la grotte est également constellé de vestiges d’une période géologique révolue, avec des carapaces de crustacés fossilisées apparaissant distinctement sur d’énormes dalles de pierre.
 

Quand la nature s’offre en spectacle. Photo : VNexpress/CVN


Une découverte fortuite

«J’ai découvert ces grottes il y a de cela plus de trois ans alors que je faisais paître mes chèvres sur l’îlot Phât Co. Ce n’est que récemment que ma femme et moi avons décidé d’y emmener un groupe constitué des responsables de l’agence de voyage qui nous emploie et de quelques fonctionnaires du Service de la culture local», indique Nguyên Sy Binh. En aparté, les deux époux travaillent depuis plus de dix ans pour le compte de ce voyagiste local. Ils sont en charge d’élever et de fournir des produits aquatiques pour les touristes.

Impressionné par les grottes à la «beauté paradisiaque et vertigineuse», Nguyên Sy Binh a fait part de sa découverte à ses patrons, qui ont alors décidé de lui confier la coquette somme de 200 millions de dôngs pour construire des gîtes confortables le long d’une zone de baignade sur l’îlot Phat Co. Un plan qui, hélas, est tombé à l’eau, littéralement, puisqu’une tempête a dévasté ses installations.

De retour d’un voyage en baie de Ha Long en août dernier, il s’est aperçu que certaines grottes exploitées actuellement dans la baie à des fins touristiques étaient loin de rivaliser avec «les siennes». Une prise de conscience qui l’a incité à démarcher une deuxième fois son entreprise, avec à la clé un nouveau parrainage de 100 millions de dôngs, consacré à la construction de voies d’accès et de clôtures pour sécuriser les entrées.

«Nous allons travailler pour déterminer la valeur et le potentiel de ces grottes. Nous ferons ensuite un rapport au Comité populaire de la province de Quang Ninh. Il est possible que leur accès soit limité à certaines zones afin d’éviter toute détérioration dommageable», informe la chef du comité de gestion de la baie de Ha Long, Pham Thuy Duong.
 

La baie de Ha Long. Photo : Thuy Hà/CVN


Par ailleurs, 23 autres cavernes grottes ont été récemment découvertes à Ha Long et Bai Tu Long suite à une expédition réalisée en novembre dernier  par ce même comité de gestion, avec l’appui des experts de l’Institut des sciences géologiques et minérales du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement. «Sur ce total, 18 sont d’une grande valeur sur les plans scientifiques et esthétiques. Le comité de gestion de la baie est prêt à mener des études et à tirer le meilleur parti du potentiel touristique de ces grottes», souligne Pham Thuy Duong.        

 
Thuy Hà/CVN
 


Une valeur universelle exceptionnelle
 
La baie de Ha Long (province de Quang Ninh, Nord) s’étend sur une superficie de 1 553 km2 avec 1969 îles et îlots dont 989 ont été nommés. Ces îles calcaires en forme de pitons rocheux se trouvent pour la plupart dans les baies de Bai Tu Long (au sud-est) et de Ha Long (au sud-ouest) et dont certaines abritent de splendides grottes. Il s’agit de la plus ancienne figure d’une évolution géologique de 250 à 280 millions d’années : celle de la transformation des plaines en mer.

La baie de Ha Long a été deux fois reconnue patrimoine mondial de l'UNESCO en 1994 et 2000, et en 2012, la Fondation New Seven Wonders l’a nommée en tant que l'un des «sept nouvelles merveilles naturelles du monde».
 




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.