29/09/2015 13:20
Les curieuses lignes qui entaillent les pentes de Mars pourraient être des ruisseaux de saumure, une solution aqueuse saturée en sel, selon de nouvelles données appuyant la thèse de l'existence d'eau liquide sur cette planète, une condition préalable à la vie.
>>Avec des dunes mystérieuses, de nouvelles images de Pluton étonnent la NASA
>>Retour sur Terre du Russe Padalka, le cosmonaute ayant passé le plus de temps dans l’espace

Des scientifiques américains et français déclarent avoir trouvé des signes, dans ces traces, de la présence de sels minéraux "hydratés", qui ont besoin d'eau pour leur formation.

Ces résultats, obtenus grâce aux images fournies par la NASA, "appuient fortement l'hypothèse" de la présence d'eau liquide sur Mars et ce, de nos jours, conclut l'étude parue lundi dans la revue Nature Geoscience.

Vue d'artiste fournie par la Nasa, qui montre le robot Curiosity, chargé de découvrir des preuves de possibilité de vie sur Mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les astrophysiciens émettent depuis longtemps l'hypothèse que ces traces saisonnières peuvent être formées par des écoulements de saumure sur la planète rouge.

Les lignes, qui peuvent faire jusqu'à quelques centaines de mètres de long sur cinq mètres de large, apparaissent sur les pentes de Mars pendant les saisons chaudes, s'allongent puis disparaissent quand les températures chutent.

En avril, d'autres scientifiques avaient rapporté dans le même Nature Geoscience que des perchlorates de calcium étaient présents sur la surface de notre voisine.

Le perchlorate, un type de sel identique à celui évoqué aujourd'hui, est très absorbant et abaisse le point de congélation de l'eau de sorte qu'elle reste liquide à des températures plus froides. Notre étude "étaye cette possibilité théorique" de saumure liquide sur Mars, précise Lujendra Ojha de l'Université d'Atlanta. L'équipe a réussi à extraire davantage de données des images fournies par la mission de la NASA "Mars Reconnaissance Orbiter".

Les scientifiques ont trouvé des éléments "compatibles avec la présence de sels minéraux hydratés", selon un communiqué de la revue Nature. "Les résultats suggèrent fortement un lien entre les stries sur les pentes martiennes et l'écoulement de saumure liquide", ajoute le chercheur.

Cette découverte est-elle une preuve non équivoque de la présence d'eau liquide sur Mars ? "Je dirais presque", déclare Alfred McEwen de l'Université de l'Arizona, coauteur de l'étude. Il est largement admis que la planète rouge a possédé dans le passé de l'eau en abondance sous forme liquide, et qu'elle a encore de l'eau aujourd'hui, mais figée dans la glace souterraine.

Plus tôt dans l'année, la NASA avait annoncé que presque la moitié de l'hémisphère nord de Mars avait été autrefois un océan, atteignant des profondeurs de plus de 1,6 km. Mais 87% de la précieuse substance a été perdu dans l'espace.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï