06/02/2017 11:28
La province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre) a accueilli 116.000 touristes domestiques et étrangers pour le Têt du Coq 2017, soit une croissance de 40% en glissement annuel, réalisant un chiffre d’affaires estimé à plus de 5,7 milliards de dôngs.
>>Bientôt le Festival du café de Buôn Ma Thuôt 2017
>>Tây Nguyên : Fête des éléphants de Dak Lak

La Fête des éléphants de Dak Lak (hauts plateaux du Centre) se tient tous les deux ans en mars.
Photo : Thanh Hà/VNA/CVN

Selon le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme de Dak Lak, le Centre du tourisme de Buôn Dôn était la plus attrayante destination touristique avec près de 27.000 visiteurs. Les zones touristiques de Ko Tam, Ban Dôn, le lac de Lak, la chute de Dray Nur, le jardin des orchidées sauvages Troh Buh, avec de nouveaux programmes touristiques distingués, ont aussi attiré des dizaines de milliers de touristes.

En même temps, le secteur provincial du tourisme a organisé des dizaines de programmes artistiques dans des districts lointains, frontaliers comme Krông Bông, Buôn Dôn, Ea Sup…

Située au cœur des hauts plateaux du Centre, Dak Lak possède des cascades grandioses comme Gia Long, Krông Kmar, Thuy Tiên, Bay Nhanh, des grands lacs (Lak, Eo Kao, Ea Don, Dak Minh, Ea Nhai)..., des parcs nationaux (Yok Dôn, Chu Yang Sin).

En plus, elle abrite 44 ethnies minoritaires qui ont réussi à conserver leurs traditions. On y dénombre aussi une cinquantaine d’éléphants domestiqués, que les habitants utilisent pour travailler en forêt ou pour balader les touristes.

Dak Lak compte aussi 10 sites classés au niveau national. Les voyageurs peuvent goûter des spécialités locales comme riz gluant, maïs et viande grillés.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».