11/12/2015 00:09
Un colloque intitulé «Opportunités et défis du Vietnam en participant aux accords de libre-échange et accès aux marchés de ses produits agro-sylvicoles et aquatiques» a été organisé le 10 décembre à Hô Chi Minh-Ville par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.
>>Le TPP a un rôle important pour le Vietnam

Colloque «Opportunités et défis du Vietnam en participant aux accords de libre-échange et accès aux marchés de ses produits agro-sylvicoles et aquatiques», le 10 décembre à Hô Chi Minh-Ville.

Le renforcement de la coopération internationale en faveur des accords de libre-échange entre le Vietnam et d’autres pays dans le contexte d’intégration économique permettra aux entreprises nationales d’augmenter les possibilités d’accès aux marchés internationaux. C’est ce qui ressort du colloque. 

D'après Pham Quang Huy, chef adjoint du Bureau de l’intégration et de l’investissement de la Mission de la coopération internationale, relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le Vietnam devrait renforcer davantage le transfert de technologies entre les pays d’Asie du Sud-Est et les organisations régionales, internationales et le secteur privé.

M. Huy a insisté sur la coopération active du Vietnam au sein de l’ASEAN avec les organisations importantes telles que l’OMC (Organisation mondiale du commerce), la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale), l’IPPC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), le CODEX et la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), et le partenariat public-privé (PPP).

«Il est important de renforcer le commerce intérieur et d’augmenter la compétitivité des produits agro-sylvicoles et aquatiques des pays aséaniens», a ajouté M. Huy. Il a demandé également aux entreprises d’appliquer les bonnes pratiques agricoles VietGap, Asean Gap, GlobalGap, EuroGap, HACCP, afin de répondre aux exigences des marchés importateurs.

Trân Thanh Nam, vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, lors du colloque.

Concernant les défis auxquels feront face les entreprises vietnamiennes, selon le docteur Nguyên Dô Anh Tuân, directeur de l’Institut des politiques et des stratégies de développement agricole et rural, la participation du Vietnam à l’AEC (Communauté économique d’Asie du Sud-Est) pourrait provoquer des inconvénients notamment pour le secteur de l’élevage et des légumes, du fait que les produits thaïlandais se montrent plus compétitifs. D'après lui, certains accords de libre-échange devraient influencer négativement l’importation de produits aquatiques et de matières premières en bois du Vietnam.

Trân Thanh Nam, vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a présenté des dispositifs de son ministère comme l’adoption de politiques d’attraction de l’investissement d’ici 2030, de règlementations sur l’utilisation efficace des prêts et des aides publiques au développement (APD), etc.

«L’intégration économique permettra aux entreprises vietnamiennes de former de la main-d’œuvre de qualité et de se restructurer de manière durable», a jugé M. Nam.
 
Texte et photos : Truong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.