04/09/2017 23:02
Une conférence a eu lieu le 31 août dans la province de Thua Thiên-Huê pour discuter de la protection de l’écosystème marin dans les quatre provinces du Centre - Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thien-Huê - qui avaient connu, en avril 2016, une hécatombe de poissons causée par des rejets de la société sidérurgique Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh de Taïwan (Chine).
>>Les activités de Formosa surveillées, l’indemnisation quasi achevée
>>L’environnement, "problème vital pour Formosa", dit le Premier ministre

Conférence sur la restauration écologique du milieu marin côtier au Centre, le 31 août dans la province de Thua Thiên-Huê.
Photo : Mai Trang/VNA/CVN

Plus de 200 km de littoral ont été pollués, dévastant le milieu marin et les économies de ces provinces qui dépendent en grande partie de la pêche et du tourisme.

Selon un rapport de l'Institut de recherche pour la pêche maritime, après la catastrophe, les ressources aquatiques ont considérablement diminué et connaissent des fluctuations structurelles. Les espèces qui vivent dans ou près des fonds marins et des récifs coralliens ont vu leurs effectifs chuter.

Le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Vu Van Tam, a souligné un certain nombre de mesures, dont la restauration des récifs coralliens, la construction d'abris artificiels pour les créatures marines et un suivi étroit de la   récupération des écosystèmes.

Nguyên Van Huân, directeur adjoint du Service de l'Agriculture et du Développement rural de Quang Tri, a déclaré que l'interdiction de la pêche à la saison de la reproduction était nécessaire, parallèlement au contrôle des méthodes de pêche illégale et au développement de fonds pour la protection et la restauration du milieu marin.

Le même jour, plus de 30.000 jeunes crevettes ont été relâchées au port de pêche de Thuân An, dans le district de Phu Vang de Thua Thiên-Huê.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie, interférence des cultures

Vers un record de touristes russes au Vietnam cette année Cette année, le tourisme vietnamien continue d'attirer des Russes. Entre janvier et août, le nombre de voyageurs russes au Vietnam a connu une flambée de 45% en variation annuelle. En particulier, la ville balnéaire de Nha Trang, dans la province de Khanh Hoà, au Centre du Vietnam, établit un record pour avoir accueilli 280.000 touristes russes depuis le début de l'année, soit une hausse de 220% en glissement annuel.