04/12/2015 16:28
Le concours de cirque pour les jeunes artistes talentueux des trois pays que sont le Vietnam, le Laos et le Cambodge aura lieu du 8 au 12 décembre à l’École de second degré des arts du cirque, dans le quartier Mai Dich, arrondissement de Câu Giây, Hanoi.
>>Cirque : «À Ô show» sera présenté dans une vingtaine de villes européennes

Un numéro de jeunes artistes de cirque de la Fédération de cirque du Vietnam qui participe au concours de cirque Vietnam-Laos-Cambodge.
Photo : Tuoitre/CVN
Plus de 200 jeunes artistes de six unités participeront à ce concours : l’École de second degré des arts du cirque et des variétés du Vietnam, la Fédération de cirque du Vietnam, le Théâtre des arts du cirque et des variétés de Hanoi, la Troupe de cirque populaire de la province de Long An, la Troupe des arts du cirque national de Laos et celle du Cambodge.

Excepté les artistes de la troupe de cirque d’Hô Chi Minh-ville, la plupart des jeunes artistes les plus talentueux du Vietnam seront présents.

Toutefois, il faut noter que seules des établissements publics participeront à ce concours, alors que celui-ci est ouvert à toutes les écoles. «Aujourd’hui, il existe de nombreuses troupes de cirque privées, et même familiales, au Vietnam. Mais leurs artistes sont généralement assez âgés, plus de 40 ans, alors que la limite de ce concours est de 27 ans au plus», a expliqué Nguyên Dang Chuong, directeur du Département des arts et des performances.

«Au Vietnam, il n’existe pas le genre de cirque appelé +cirque contemporain+. Il s’agit d’une dénomination provenant des pays occidentaux. Le concours ne comprend donc que six sortes de numéros : jonglerie, trapèze, équilibrisme, illusionnisme, clown et domptage», a-t-il précisé.
 
Huy Hoàng/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.