13/09/2015 17:09
Le 12 septembre à l'Institut français de Hanoi (L'Espace), s’est déroulé le concert de Mai Charissa, une jeune pianiste au talent exceptionnel de 19 ans. Il s’agit de son deuxième concert solo au Vietnam.

>>Hanoi : un Espace rénové pour mieux servir le public
 

Le pianiste Mai Charissa.

Née en 1996, de mère vietnamienne et de père britannique, Mai Charissa commence le piano en France à l’âge de 5 ans. Elle poursuit ses études en Thaïlande et suit depuis 2014 les master-classes de Colin Stone à l’Académie Royale de Musique à Londres (Grande-Bretagne). Elle est lauréate du concours national des jeunes pianistes de Thaïlande en 2005 et en 2007 du concours Beethoven pour les jeunes de moins de 13 ans. Après plusieurs concerts en France et en Grande-Bretagne, elle a participé au Festival Beethoven de Bonn (Allemagne), du 4 septembre au 4 octobre, avant de se produire sur la scène de l’Espace.

Grâce à son palmarès musical, Mai Charissa a été invitée à donner plusieurs concerts en Thaïlande, au Vietnam, en France et en Grande-Bretagne. «Il y a trois ans, j’ai participé à un concert à l’Espace dans lequel il y avait trois autres étudiants de l’Académie de la musique du Vietnam. C’est mon premier concert solo au Vietnam. Et c’est la 2e fois que je m’y rends pour jouer du piano», partage Mai Charissa. Et d’ajouter : «Depuis que j’ai gagné le premier prix du concours Beethoven en Thaïlande, je continue à jouer beaucoup de Beethoven. Parce que je trouve que son œuvre permet de développer la technique. En plus, mon professeur est un spécialiste du compositeur allemand».

Un concert éblouissant

À la question «Qu’est-ce que vous appréciez dans la musique classique ?», Mai Charissa répond : «J’apprécie surtout quand mon professeur me fait découvrir la richesse - harmonique et technique - et l’histoire derrière chaque morceau. Cela rend la musique beaucoup plus intéressante à jouer». Ses musiques préférées sont notamment celles de Maurice Ravel (Français), Rachmaninov (Russe) et Claude Debussy (Français) à fin du XIXe ou au début du XXe siècle. Et, comme la plupart des jeunes, la jeune artiste aime aussi la musique contemporaine, surtout le rock mais aussi le jazz.
 

La jeune artiste en plein concert, le 12 septembre à l’Espace.


«Bien sûr, ce mélange de cultures (Vietnam et Angleterre, ndlr) a influencé ma vie. Mais ce qui a influencé mon interprétation, ce sont tous les professeurs que j’ai eu : mes professeurs en Asie ont insisté sur la technique, ceux en France m’ont appris comment donner une interprétation la plus fidèle possible au compositeur, tandis que ceux en Grande-Bretagne m’encouragent à développer une interprétation plus personnelle», confie Mai Charissa.

Les places de l’auditorium de l’Espace étaient toutes prises bien avant le concert, qui a duré plus d’une heure, avec des auditeurs de tous les horizons. «Mai Charissa joue de manière très professionnelle. J’admire avec un profond respect son talent et je suis très contente d’être venue la voir», a estimé, à la sortie, une auditrice de Hanoi.

En octobre prochain, Mai Charissa va donner un récital à Marlborough (Grande-Bretange) et elle continuera de jouer au piano, et donner des concerts quand cela sera faisable. «Mon projet pour le futur ? Peut-être me lancerai-je dans des études pour devenir, comme mon père, expert-comptable. Ou alors, je tenterai le concours pour rentrer dans le Département exécutif du gouvernement britannique Foreign Office. J’ai toujours rêvé de travailler dans la diplomatie», conclut-elle.

Texte et photos : Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Huê, la splendide cité royale du Vietnam Huê (province centrale de Thua Thiên-Huê) est considérée comme le cœur du patrimoine culturel national. Alanguie au bord de la rivière Huong (rivière des Parfums), la ville est une belle indolente à l’histoire ancienne.