12/05/2015 17:50
Le ministère de la Santé, en coordination avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a organisé mardi 12 mai un colloque sur l'évaluation de la Stratégie de lutte contre les maladies émergentes pour l'Asie et le Pacifique (APSED en anglais) et du Règlement sanitaire international (RSI) en vue d'examiner les activités déjà réalisées et d'en tirer des enseignements.
>>Sida, grippe aviaire : le pays veut l'aide américaine
>>Plus de 18 millions de dollars pour la stratégie de la santé publique

Colloque sur l'évaluation de la stratégie de lutte contre les maladies émergentes pour l'Asie et le Pacifique, le 12 mai à Hanoi.
Photo : Duong Ngoc/VNA/CVN

Devant l'augmentation des épidémies et des maladies infectieuses émergentes, la 58e Assemblée générale de l'OMS a approuvé le RSI en 2005. Ce règlement, entré en vigueur le 15 juin 2007, est un instrument juridique international contraignant pour tous les pays membres de l'OMS pour travailler ensemble à la sécurité sanitaire mondiale. Il a pour but d'aider la communauté internationale à éviter les risques graves de santé publique susceptibles de dépasser les frontières et de constituer une menace pour le monde entier en prenant les mesures qui s'imposent.

L'APSED, prise par l'OMS en 2005 puis amendée en 2010, a pour objet d'améliorer les capacités d'intervention contre les maladies infectieuses émergentes et de lutte contre leur propagation.

Approbation d'un plan d'action

Dès l'adoption du RSI par l'OMS, le ministère vietnamien de la Santé a désigné le Département de la médecine préventive en tant qu'organe national chargé de l'application de ce règlement. Ces derniers temps, le ministère de la Santé a collaboré étroitement avec d'autres ministères et services dans le partage d'informations sur les maladies infectieuses. En outre, un Centre des opérations d'urgence (EOC) a été créé afin de prévenir et de lutter contre les maladies infectieuses dangereuses, notamment le virus Ebola.

En 2015, le ministère de la Santé a officiellement adopté le plan de prévention et de lutte contre les maladies émergentes. Il a également appliqué l'APSED dans le domaine des maladies animales transmissibles à l'homme, avec notamment l'évaluation des risques communs en matière de grippe aviaire A (H7N9), des exercices contre la grippe et le virus Ebola, etc.

Lors de ce séminaire, les participants ont discuté de questions relatives à l'application du RSI au Vietnam, de la réaction aux situations émergentes compromettant la santé publique, de la supervision et la lutte contre les contaminations, l'information précoce en cas d'épidémie...

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï