18/09/2015 15:38
Le Vietnam, la Belgique, le Chili et le Ghana ont coorganisé le 17 septembre un colloque international sur les droits de l'enfant et les entreprises, en marge de la 30e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève en Suisse.
>>Les taux de mortalité de l'enfant diminuent mais loin des OMD

Cet événement a regroupé des experts de l'UNICEF, de la Cour internationale de la Justice (ICJ) et des représentants d'une trentaine de pays et d'organisations internationales et non-gouvernementales.

Dans son allocution, l'ambassadeur vietnamien Nguyên Trung Thành, chef de la mission du Vietnam auprès de l'ONU, de l'Organisation mondiale du commerce et d'autres à Genève, s'est félicité d'un vade-mecum guidant l'application du Commentaire 16, élaboré par l'UNICEF et l'ICJ visant à soutenir les pays membres dans l'amélioration du cadre juridique et des politiques pour limiter les effets des activités d'affaires sur les droits de l'enfant.

Une classe dans la commune de Noh Prông, province de Dak Lak.
Photo : Duong Giang/VNA/CVN

Le diplomate vietnamien a apprécié les efforts du Vietnam dans le perfectionnement du système de politiques et de lois pour réaliser ses obligations, conformément à la Convention internationale des droits de l'enfant.

Le Vietnam a introduit les règlements sur la protection des droits de l'enfant dans les documents juridiques, notamment la Loi sur les entreprises 2014. Le Vietnam dispose ainsi de suffisamment de bases juridiques pour sanctionner les entreprises dont les affaires affectent l'enfant comme ses droits.

"Dans le cadre du Programme national sur la protection et le soin ​des enfants pour la période 2011-2015, le gouvernement vietnamien a pris des mesures efficaces, notamment ​la mobilisation des ressources financières des entreprises pour mettre en œuvre des projets de soins ​en faveur des enfants dans différentes villes et provinces et l'encouragement de la participation des entreprises aux activités sociales", a-t-il ajouté.

Il a affirmé la poursuite des efforts du Vietnam dans la garantie des droits de l'enfant.

Débat sur l'embargo et leurs effets

Le même jour, lors du débat ​qui a lieu tous les deux ans sur les mesures d'embargo et leurs effets sur les droits de l'homme, Nguyên Trung Thành a partagé le même point de vue ​que d'autres pays à propos du fait que les règlements des embargos appliqués unilatéralement et en dehors ​du cadre du 7e chapitre de la Charte de l'ONU vont à l'encontre du droit international, des droits de l'homme et des principes de base des relations internationales.

Victime de l'embargo, le Vietnam a compris profondément les effets négatifs que ces mesures peuvent exercer sur la vie de la population, notamment des personnes vulnérables comme femmes, enfants, personnes âgées et handicapés.

"Le Vietnam appelle les pays à mettre fin à l'adoption, au maintien et à l'application des mesures d'embargo unilatérales et, de concert avec le rapporteur spécial chargé aux effets de l'embargo sur les droits de l'homme, à trouver des mécanismes favorables pour limiter les effets d'un embargo unilatéral sur les droits de l'homme et aussi à récompenser les pays et leur population qui en sont victimes", a déclaré Nguyên Trung Thành.

Lors du débat sur les droits des personnes du troisième âge, le Vietnam a souligné ses efforts pour garantir les droits des personnes âgées et proposé une coopération internationale en la matière.
 
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Ha Long, le dragon alangui a bien pris son envol Ces dernières années, la province de Quang Ninh (Nord) a obtenu de bons résultats dans le développement de ses infrastructures, notamment les complexes de villégiature et de loisirs. En la matière, la ville de Ha Long fait figure d’exemple.