29/10/2013 17:33
Un millier de médecins vietnamiens et de spécialistes étrangers ont participé mardi 28 octobre à un colloque organisé à Hanoi en l'honneur de la Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Placé sous les auspices de l'Association de prévention et de lutte contre les AVC du Vietnam, il a été honoré de la présence du vice-ministre vietnamien de la Santé, Nguyên Thi Xuyên, du président de l'Organisation mondiale des AVC, Stephen Davis, ainsi que de professeurs renommés du Vietnam et des spécialistes de la World Stroke Organization (Organisation mondiale des AVC).

Le président de l'Organisation mondiale des AVC, Stephen Davis au colloque, le 28 octobre à Hanoi.
Photo : Duong Ngoc/VNA/CVN 

Les AVC ou attaques d'apoplexie représentent la 3e cause de mortalité, la 2e cause de démence et la première cause de handicap acquis chez l'adulte. Selon la vice-ministre  Nguyên Thi Xuyên, chaque année, les AVC frappent près de 16 millions de personnes dans le monde, dont 6 millions décèdent. Plus de 80% des cas sont recensés dans les pays à bas et moyens revenus comme le Vietnam.

Devant cette situation, le ministère vietnamien de la Santé et la World Stroke Organization ont mis en œuvre de 2008 à 2011 un programme de formation sur les AVC dans 58 villes et provinces du pays. Avec la participation de professeurs de premier rang, ce programme a permis à près de 8.600 médecins d'améliorer leurs compétences en ce domaine. Le succès de ce projet l'a fait considérer comme un modèle à généraliser à d'autres pays de la région, selon la World Stroke Organization.

Plusieurs interventions ont été présentées lors de ce colloque pour informer ses participants des dernières avancées scientifiques en matière de prévention et de traitement des AVC.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Huê, la splendide cité royale du Vietnam Huê (province centrale de Thua Thiên-Huê) est considérée comme le cœur du patrimoine culturel national. Alanguie au bord de la rivière Huong (rivière des Parfums), la ville est une belle indolente à l’histoire ancienne.