15/05/2015 13:14
Le ministère de la Santé a organisé, le 14 mai à Hanoi, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un colloque sur la lutte contre les maladies non transmissibles (MNT) au Vietnam.

>>Le vaccin anti-rougeole et rubéole introduit dans le programme de vaccination élargi
>>Les maladies estivales se multiplient

Lors de ce colloque, les représentants de l'hôpital K, de l'hôpital Bach Mai et de l'hôpital national d'endocrinologie ont analysé la situation réelle des MNT au Vietnam, les expériences internationales et les recommandations de l'OMS en matière de lutte contre ces maladies. Ils ont également proposé des mesures en matière de prévention et de lutte contre les MNT ainsi que des soins médicaux.
 

Un enfant souffrant de maladies respiratoires à l’Hôpital pédiatrique N°1 à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Quang Châu/VNA/CVN


Selon l'OMS, les maladies non transmissibles, également appelées maladies chroniques, ne se transmettent pas d’une personne à l’autre. Elles sont de longue durée et évoluent en général lentement. Les quatre principaux types de maladies non transmissibles sont les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires chroniques et le diabète.

Le tabagisme, la sédentarité, la mauvaise alimentation et l’usage nocif de l’alcool augmentent les risques ou sont la cause de la plupart des MNT.

Les MNT tuent chaque année plus de 36 millions de personnes. Près de 80% des décès dus aux MNT, soit 29 millions, se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire (données 2013).

Cette année, le Vietnam a lancé la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre les cancers, les maladies cardiovasculaires, le diabète, la broncho-pneumopathie chronique obstructive, l’asthme et d'autres MNT pour la période 2015-2020.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï