09/09/2015 21:44
La 7e conférence d’Asie-Pacifique de solidarité avec Cuba s’est achevée le 9 septembre par l’adoption de la Déclaration de Hanoi.
>>Solidarité avec Cuba à l'affiche à Hanoi
>>Lancement d’un concours sur les relations Vietnam-Cuba
>>Le Vietnam salue la décision de Cuba et des États-Unis de rouvrir leurs ambassades

À l’unanimité, ses participants ont réaffirmé leur détermination à poursuivre leur soutien et à demeurer solidaires de Cuba dans sa lutte contre l’embargo américain comme dans sa demande de restitution du territoire de la base navale de Guantanamo.

«Cette conférence nous permet de mieux comprendre la situation socio-économique de Cuba. Nous réaffirmons non seulement notre solidarité avec ce pays, mais aussi notre soutien de la lutte de tous les pays du monde pour leur indépendance et leur souveraineté, ainsi que du règlement pacifique des différends internationaux. Je souhaite que la région Asie-Pacifique devienne le moteur de ce mouvement», a insisté Vu Xuân Hông, président de l'Union des associations d'amitié du Vietnam.

Vu Xuân Hông prend la parole lors de la cérémonie de la clôture de la 7e conférence d’Asie-Pacifique de solidarité avec Cuba, le 9 septembre à Hanoi.

Kenia Serrano Puig, président de l’Institut cubain d’amitié avec les peuples, a déclaré : « Nous remercions le Vietnam pour l’organisation de cette conférence. Grâce à celle-ci, nous bénéficions de nouvelles initiatives dans notre lutte».

«Cuba apprécie votre soutien pour un monde de paix. Nous sommes amis, nous menons ensemble de grands travaux», a ajouté Antonio Guerrero Rodriguez, l’un des cinq héros cubains libérés fin 2014 par les États-Unis après avoir été emprisonnés en 1998.

Le rétablissement des relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba, la réouverture des ambassades dans les capitales des deux pays sont le fruit de la résistance du peuple cubain, de sa lutte héroïque et de la fidélité à l’esprit et aux principes de sa révolution, ainsi que de la solidarité des pays du monde.

Cette conférence se félicite également du retrait de Cuba de la liste des États soutenant le terrorisme, sur laquelle elle avait été inscrite en 1982, selon la déclaration adoptée à l’issue de cette conférence.

La 7e conférence d’Asie-Pacifique de solidarité avec Cuba à Hanoi réunit plus de 200 participants de 18 pays.

Les participants se sont aussi engagés dans ce texte à continuer leurs activités en vue de parvenir à un monde de paix, de stabilité, de solidarité, de coopération et de prospérité. En particulier, les différends internationaux doivent être réglés sur la base du droit international, dont la Charte des Nations unies.

Rendre les activités plus efficaces

En deux journées à Hanoi, deux groupes de travail ont discuté des mesures de lutte pour la suppression de l’embargo américain et pour la restitution de la zone de Guantanomo. C’est désormais l’heure de rechercher plus d’efficacité pour les mouvements de solidarité avec Cuba du monde entier, notamment en intensifiant la coopération entre les associations d’amitié avec ce pays.

Selon les participants, il faut utiliser les médias pour mieux faire connaître la culture, l’économie et la politique de Cuba. Les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter permettent de fournir rapidement des informations dans le monde entier. De leur côté, les associations d’amitié avec Cuba doivent organiser des activités pour mobiliser davantage la population de leur pays, en particulier les jeunes.

La 7e conférence d’Asie-Pacifique de solidarité avec Cuba a réuni les 8 et 9 à Hanoi plus de 200 participants de 18 pays que sont l’Australie, le Bangladesh, le Cambodge, la Chine, Cuba, la RPD de Corée, l’Inde, le Japon, le Laos, la Malaisie, le Népal, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, la République de Corée, l’Afrique du Sud, le Sri Lanka, les États-Unis et, bien sûr, le Vietnam.

Texte et photos : Hai Vu/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï