28/01/2016 00:01
Le court-métrage Another City de Pham Ngoc Lân est en compétition au Festival international du film de Berlin, qui se tiendra du 11 au 21 février prochain. Une bonne nouvelle pour le cinéma vietnamien, désireux de se distinguer sur le plan international.

>>Le Festival du film de Berlin 2015 à Hanoi
>>Le Vietnam au Festival international du film de Berlin
>>Le film vietnamien Eau 2030 présenté à la Berlinale 2014
 

Une scène dans le court-métrage "Another City" de Pham Ngoc Lân.
Photo : DPCC/CVN


Le Festival international du film de Berlin a récemment dévoilé la sélection officielle des courts-métrages. Et sans nul doute, il va être difficile pour le jury de départager les 25 films venus de 21 pays différents, dans une catégorie repoussant les limites de la création et flirtant avec l’imaginaire. 

Tout comme en 2015 avec le long métrage Big father, small father and other stories de Phan Dang Di, le cinéma vietnamien va être de nouveau représenté à la Berlinale avec le court-métrage intitulé Another City du jeune Pham Ngoc Lân. Originaire de Hanoi, le cinéaste n’est pourtant pas un inconnu de la scène internationale. Son documentaire The Story of Ones sorti en 2011 a été projeté dans plusieurs festivals, dont celui du Visions du Réel en Suisse, les Rencontres Internationales en France et le CPH-DOX au Danemark, ou encore au Musée métropolitain de photographie de Tokyo.

Une veuve à perruque, un jeune attristé sous des lumières scintillantes, une jeune femme occupée à nettoyer sa robe de mariée entachée de vomi : l’intrigue de 25 minutes mêle le destin des trois protagonistes, unis par ces tranches de vie dans un monde asiatique urbain en perpétuel mouvement.

Les habitués du cinéma oriental reconnaîtront l’actrice Thùy Anh, vue notamment dans Đập cánh giữa không trung (Flapping in the middle of nowhere - Au milieu de nulle part), l’artiste du Peuple Minh Châu, ou encore le metteur en scène Nguyên Thanh Vân.

Mais pour l’anecdote, le conte de fée berlinois a failli ne jamais se réaliser. «Ce film a été terminé et envoyé à Berlin dix jours plus tard par rapport au délai fixé. Six jours plus tard, heureusement, on nous a annoncé notre sélection, et c’est une bonne nouvelle», raconte Pham Ngoc Lân. Il précise également que c’est le premier film recevant les aides de trois centres du cinéma vietnamiens : Les Rencontres d’Automne, Hanoi Doclab et Le Centre de développement des jeunes talents du cinéma TPD.

Après ses multiples expériences, le jeune artiste partage un dernier conseil. Selon lui, le financement ne doit pas être considéré comme le problème le plus important, pour éviter de se mettre une pression avant même le début du tournage. Mais le réalisateur doit dès lors réellement se concentrer et mettre toute son énergie pour trouver des bons acteurs.

 

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï