04/08/2017 15:51
Quinze départements du Sud-Est étaient toujours vendredi matin 4 août en vigilance orange pour canicule, a indiqué Météo-France, dans son dernier bulletin publié vendredi 4 août à 06h00.
>>Plusieurs départs de feu en Corse-du-Sud, évacuations sur le GR20
>>Canicule en France : douze départements placés en vigilance orange
>>Fin de grève des éboueurs sur fond de canicule en Grèce
   
Une pharmacie à Ajaccio en Corse, le 1er août. Photo : AFP/VNA/CVN

L'alerte canicule concerne les départements suivants: les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Corse-du-Sud, la Haute-Corse, la Drôme, le Gard, l'Isère, le Rhône, le Var, le Vaucluse, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales.

La fin de cet épisode de canicule est prévue "au plus tôt" samedi 5 août à 21h00, précise l'institut.

En attendant, pour vendredi "l'épisode caniculaire se poursuit", indique Météo-France.

Dans la nuit, les températures sont restées très élevées : proches de 20 degrés en Lyonnais, Dauphiné et même près de 24 degrés en vallée du Rhône, 23 à 26 sur le littoral de PACA, jusqu'à 30 en Corse, 25 à Sète, 27 à Perpignan et 28 degrés au Cap-Béar (Pyrénées-Orientales).

Dans la journée, le thermomètre va continuer d'atteindre des valeurs comprises entre 35 et 38 degrés à l'intérieur des terres, localement autour de 40 degrés, voire plus très ponctuellement, comme en Corse. Il faudra attendre samedi 5 août voire dimanche pour envisager une baisse significative de la chaleur, selon les prévisionnistes.

Jeudi 3 août, les températures maximales ont été atteintes en Corse, avec 42 degrés à Sartène, 40 dans la région d'Ajaccio, tandis que le thermomètre a dépassé les 39 degrés à Carpentras (Vaucluse) et atteint 39°C à Montclus (Gard).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.