29/10/2013 11:29

Le Cambodge et la Thaïlande se sont engagés à maintenir la paix et la stabilité le long des frontières quel que soit le sens de la prochaine décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) sur la zone litigieuse autour du temple de Preah Vihear. Cette déclaration a été donnée après une rencontre entre le vice-Premier ministre et ministre cambodgien des Affaires étrangères, Hor Namhong, et son homologue thaïlandais Surapong Tovichakchaikul tenue le 28 octobre à Poipet (Cambodge). Selon le porte-parole du ministère des AE du Cambodge, Koy Kuong, les deux parties sont convenues d'observer les prochaines décisions de la CIJ, de maintenir et de renforcer les bonnes relations, afin d'édifier une zone frontalière de paix, de stabilité et de coopération. Le 25 octobre, le Premier ministre cambodgien Hun Sen s'était engagé à maintenir la paix dans les zones frontalières entre son pays et la Thaïlande avant le délibéré de la CIJ sur le litige frontalier autour de l'ancien temple de Preah Vihear. Le conflit s'est cristallisé autour du temple de Preah Vihear, ruines du XIe siècle classées par l'UNESCO en 2008 et qui relèvent de la souveraineté du Cambodge, selon une décision de la CIJ de la Haye datée de 1962. Mais les Thaïlandais contrôlent les principaux accès aux ruines et de nombreux secteurs n'ont pas été délimités, notamment une zone de 4,6 km² en contrebas de l'édifice.

VNA/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.