15/07/2017 14:49
Un nouveau cycle de négociations au sujet du Brexit aura lieu lundi 17 juillet à Bruxelles, a annoncé vendredi 14 juillet le gouvernement britannique.

Le ministre britannique du Brexit, David Davis, le 11 juillet 2017 à Londres.

Photo : AFP/VNA/CVN


Le ministre britannique du Brexit, David Davis, sera reçu par le négociateur en chef de l'Union européenne (UE), Michel Barnier, une rencontre qui sera suivie par une réunion des coordinateurs et des groupes de travail. 

D'autres réunions auront lieu jusqu'à jeudi 20 juillet, jour où se tiendront une session plénière et une conférence de presse. 

La question du coût financier du Brexit, ainsi que le droit des citoyensexpatriés et la frontière irlandaise doivent être réglés avant de pouvoir discuter de la "future relation", a rappelé récemment Michel Barnier.

L
e négociateur en chef de l'UE a aussi répété que les négociations sur le Brexit devaient être bouclées d'ici à octobre 2018 pour permettre une ratification d'un accord final par toutes les parties concernées d'ici à mars 2019. 

"Projet de loi sur la sortie de l'Union européenne"


Le gouvernement britannique a publié jeudi 13 juillet son projet de loi destiné à mettre fin à la suprématie du droit européen, mais le texte, qui doit être soumis au vote à l'automne, ne devrait pas être voté en l'état par l'opposition travailliste. Les chefs des gouvernements en Écosse et au Pays de Galles ont également menacé de le bloquer. 

Baptisé "Projet de loi sur la sortie de l'Union européenne", ce texte de plus de 60 pages vise à abroger, au "jour de la sortie" de l'UE, l'European Communities Act de 1972 qui avait incorporé les traités communautaires dans le droit national britannique. 

Il doit également permettre de transposer telles quelles ou amendées une grande partie des lois européennes dans le droit britannique, une tâche titanesque étant donné les milliers de dispositions différentes exis tantes. 

Concrètement, il est destiné à permettre au Royaume-Uni de continuer à fonctionner normalement lorsqu'il aura effectivement coupé le cordon avec l'UE, à l'issue du processus de négociation avec Bruxelles. 

Les Britanniques ont voté majoritairement la sortie de l'UE lors d'un référendum le 23 juin 2016. La Première ministre britannique Theresa May a officiellement notifié à l'UE en mars l'intention de son pays de quitter l'Union, ouvrant ainsi une période de négociation de deux ans avant la concrétisation du Brexit.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï