28/07/2017 15:37
>>Londres lance une étude sur l'impact économique des travailleurs européens
>>Brexit : les négociations entrent dans le vif du sujet

Le négociateur en chef du Brexit pour l'UE, Michel Barnier, a prévenu que les discussions sur les futures relations commerciales avec le Royaume-Uni pourraient être retardées par le flou de la position britannique sur sa facture de départ, ont déclaré jeudi 27 juillet des sources diplomatiques à Bruxelles. Michel Barnier envisageait de commencer ces tractations préliminaires sur de futurs accords commerciaux au mois d'octobre cette année, mais à condition que des "progrès suffisants" aient été réalisés d'ici-là dans les tractations sur les modalités du divorce avec Londres, engagées en juin. Cette condition sem ble désormais difficile à remplir en raison du peu d'avancées sur le dossier épineux des engagements financiers que Londres devra honorer vis-à-vis de l'UE, évalués officieusement entre 60 et 100 milliards d'euros côté européen.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï