31/12/2015 18:09
En 2015, la filière des fruits et légumes a réalisé un chiffre d’affaires à l’export de 2,2 milliards de dollars, +47% en un an.
>>Élargissement des débouchés pour les fruits vietnamiens

Le Japon a autorisé cette année, pour la première fois, l’importation de pitaya à chair rouge du Vietnam. Photo : Kim Ha/VNA/CVN

La Chine demeure le premier débouché de ces produits vietnamiens, avec près des deux tiers des exportations, devant le Japon, la République de Corée et les États-Unis.

Cette année, les longanes, litchis et mangues ont eu accès à de grands marchés exigeants comme les États-Unis, l’Australie, l’Union européenne (UE) et le Japon, où ils sont bien appréciés. Le Japon a aussi autorisé cette année, pour la première fois, l’importation de pitaya (fruit du dragon) à chair rouge du Vietnam.

Selon l'Association des producteurs de ​fruits et légumes du Vietnam (Vinafruit), ces produits sont généralement exportés sous forme brute ou semi-brute, ​d'où un chiffre d’affaires à l’export ​peu élevé. Si l’industrie de transformation se développ​e et si les zones de culture ​sont mieux aménagées, la production et l’export pourraient connaître de bien plus grands succès.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.