29/09/2015 13:50
Dans son discours d'ouverture du débat général de la 70e Assemblée générale des Nations unies, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé le 28 septembre les États à planifier sans tarder la poursuite du développement durable sur le long terme, tout en renforçant dans l'immédiat leur soutien aux populations ayant besoin d'une aide humanitaire, notamment les réfugiés.
>>L'ONU appelle à l'égalité des sexes partout dans le monde, condition nécessaire à la réalisation des ODD

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

"Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ont permis de sortir des centaines de millions de gens de la pauvreté. Nous sommes prêts à poursuivre dans cette voie et à aller plus loin, beaucoup plus loin", a déclaré M. Ban au podium de l'Assemblée générale, en référence à l'adoption le 25 septembre par les 193 États membres des Nations unies d'un nouveau programme mondial pour éradiquer la pauvreté d'ici à 2030.

Adopté lors d'un Sommet spécial de trois jours au siège de l'ONU à New York, qui s'est clôturé le 27 septembre, le Programme de développement durable à l'horizon 2030 comporte 17 Objectifs de développement durable (ODD), conçus pour parachever les efforts entamés dans le cadre des OMD au cours des 15 prochaines années.

Ce qui compte à présent, c'est traduire ces promesses sur le papier en réels changements, a-t-il souligné. ''Notre objectif est clair. Notre mission est possible et notre destination est dans notre ligne de mire : mettre un terme à l'extrême pauvreté d'ici à 2030 ; obtenir pour tous une vie dans la paix et dans la dignité".


"En cette année qui marque le 70e anniversaire des Nations unies, nous devons entendre l'appel de la Charte et relire son préambule - ''Nous, peuples des Nations unies, résolus...'' C'est en nous rappelant ces mots que nous pourrons surmonter les tristes réalités d'aujourd'hui'', a-t-il dit.

Le secrétaire général a appelé les dirigeants mondiaux à ''traduire les promesses sur le papier en changements sur le terrain'' et à prendre des mesures pour relever les défis mondiaux, notamment le changement climatique, les guerres et les conflits, la crise des réfugiés et des migrants.

"Cent millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire immédiate. Au moins soixante millions de personnes ont été obligées de fuir leurs maisons et leurs pays'', a indiqué M. Ban, soulignant que la souffrance atteint des sommets sans précédent depuis une génération.

Il a exhorté tous les pays à agir davantage pour atténuer les souffrances dans les pays à travers le monde, que ce soit en Irak, déchiré par la guerre, au Soudan du Sud, au Yémen, en Syrie ou en Gambie, où un enfant sur quatre souffre d'un retard de croissance et où l'appel des Nations unies ''est resté lettre morte''.

"Les peuples ont besoin d'une aide d'urgence, mais ce qu'ils souhaitent plus que tout, ce sont des solutions durables", a dit M. Ban. "Je convoquerai une réunion de haut niveau le 30 septembre qui aura pour objet de promouvoir une approche complète de la crise des réfugiés et des migrations'', a-t-il annoncé. "Nous devons combattre la discrimination'', a-t-il affirmé. ''Au XXIe siècle, nous ne devons pas construire de clôtures ou de murs".
 
ONU-Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.