27/01/2016 18:46
Aucun cas de virus Zika n'est pour le moment à déplorer au Vietnam. Cependant, le risque d'introduction de ce virus dans le pays est évident, a averti le Département de la médecine préventive.
>>Zika : la Colombie en alerte verte
>>Trois personnes atteintes du virus Zika à New York

Le virus Zika est transmis par des moustiques.
Photo : Net/CVN

Selon le Département de la médecine préventive, il y a au Vietnam des moustiques du genre Aedes qui sont à l'origine de la maladie à virus Zika. De plus, le pays entretient des relations commerciales, touristiques et d'emploi avec un bon nombre de pays du monde.

Le ministère de la Santé entretient des liens étroits avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Vietnam pour bien saisir le déroulement de cette maladie dans le monde et prendre des mesures préventives. Il a demandé à l'Institut d'hygiène et d'épidémiologie et à l'Institut Pasteur d'examiner et d'effectuer des tests sur l'existence de ce virus au Vietnam.

Le ministère recommande aux Vietnamiens de retour des pays où le virus Zika est présent de suivre attentivement leur état de santé pendant 14 jours et d'aller immédiatement aux services médicaux en cas d'apparition de fièvre.

Des moustiques du genre Aedes.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les habitants sont conseillés de renforcer les mesures préventives comme éliminer les moustiques, dormir sous des moustiquaires, vider et nettoyer les contenants susceptibles de retenir l’eau, éliminer les endroits où les moustiques peuvent se reproduire et aussi préconiser des pulvérisations d’insecticide.

Selon l'OMS, le virus Zika a été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947 chez des singes rhésus, par le biais d’un réseau de surveillance de la fièvre jaune selvatique.

Il a ensuite été identifié chez l’homme en 1952 en Ouganda et en République-Unie de Tanzanie. Des flambées de maladie à virus Zika ont été observées en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

Le virus Zika se transmet à l’être humain par la piqûre d’un moustique infecté du genre Aedes dans les régions tropicales. Celui-ci transmet aussi la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï