15/01/2016 16:33
Les animaux domestiques et volailles élevés aux aliments naturels, dans la nature, ainsi que les légumes biologiques, attirent de plus en plus plusieurs de clients, malgré leurs prix élevés, en particulier à approche de ce Têt du Singe.

>>Nouvelles perspectives d’exportation de légumes bio vers le Japon
>>Un groupe japonais étudie le projet de légumes bio à Hà Nam
 

Des porcs au ver de terre. Photo : Tiên Phong/CVN


Sur sa page personnelle, Nguyên Thu Phuong, qui habite à Tân Mai, dans l’arrondissement de Hoàng Mai à Hanoi, écrit «Je recherche des personnes aimant la viande de qualité pour le Têt traditionnel».  «Chaque jour, en lisant les journaux, je m’inquiète de la qualité des viandes. Aujourd’hui, pour des raisons de rentabilité, on utilise souvent des substances chimiques nocives pour la santé. Je veux donc acheter des aliments de qualité, même si leur prix est plus élevé, d’environ 50% en général» , fait savoir Mme Phuong.

Actuellement, cette personne et plus d’une dizaine de foyers ont acheté ensemble un porc au ver de terre de près d’un quintal pour le Têt.

Afin de répondre aux besoins des consommateurs, plusieurs magasins de Hanoi vendent de la viande de porc ou encore du poulet élevé au ver de terre, dont le prix est d’environ 115.000 dôngs le kilogramme.

Les agriculteurs augmentent leurs revenus avec les produits de qualité

Selon Pham Hung, patron d’une chaîne de magasins connus de légumes bio de Hanoi, les gens recherchent des aliments de qualité depuis longtemps, et plus particulièrement depuis ces trois derniers jours qui ont vu une rapide croissance des ventes. Il a investi dans une ferme d’élevage de porcs à Soc Son, en banlieue nord de Hanoi. Il y élève des porcs nourris aux vers de terre, et d’autres avec des aliments naturels, pour en vendre la viande à un prix d’environ 170.000 dôngs/kg. Actuellement, la plupart de ses porcs ont été réservés. «Les animaux domestiques sont en liberté. on leur passe même de la musique classique - des symphonies - afin d’élever la qualité des viandes», explique M. Hung.

En pratiquant cette méthode d’élevage, plusieurs agriculteurs ont significativement augmenté leurs revenus...

 

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï