15/09/2015 14:10
Deux Malaisiens, dont une femme, et un Pakistanais ont été interpellés en Malaisie dans le cadre de l’enquête sur l’attentat perpétré à Bangkok en août, a indiqué le 14 septembre le chef de la police de ce pays d’Asie du Sud-Est ayant une frontière avec la Thaïlande.
>>Attentat de Bangkok : un Chinois recherché par la police
>>Attentat de Bangkok : l'instigateur supposé aurait fui au Bangladesh
>>Nouveaux détails sur l'attentat de Bangkok

"Nous collaborons avec la police thaïlandaise dans cette affaire, et nous estimons que ces trois personnes peuvent nous aider dans le cadre de l’enquête", a déclaré le chef de la police malaisienne, Khalid Abu Bakar, cité par le site du quotidien The Star.

Deux Malaisiens et un Pakistanais ont été interpellés en Malaisie dans le cadre de l'enquête sur l'attentat perpétré à Bangkok le 17 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les trois individus ont été placés en garde à vue "il y a quelques jours", selon le journal qui ne fournit aucun élément sur leurs identités.

Les autorités malaisiennes n'envisagent pas pour le moment de remettre ces personnes à la police thaïlandaise, a ajouté Khalid Abu Bakar.

"Nous travaillons ensemble avec nos collègues thaïlandais. Laissez-nous d'abord enquêter sur cette affaire", a-t-il encore dit.

L'attentat du 17 août, qui a visé le sanctuaire hindouiste d'Erawan, au cœur de Bangkok, a fait 20 morts et plus de 120 blessés. L'attaque n'a toujours pas été revendiquée et le mystère demeure autour de ses motivations.

Les autorités thaïlandaises détiennent deux suspects étrangers dont la nationalité n'a pas été confirmée jusqu'ici, et d'autres personnes sont recherchées.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».