11/09/2015 15:28
L’instigateur supposé de l’attaque meurtrière survenue le 17 août à Bangkok se serait probablement envolé pour le Bangladesh un jour avant cet attentat à la bombe.
Selon le chef adjoint de la police thaïlandaise, Chakthip Chaijinda, la Thaïlande a demandé l’aide d’Interpol et des autorités bangladaises pour rechercher Abu Dustar Abdulrahman, dénommé «Izaan».

Sur le lieu d’attentat à la bombe, le 17 août ​à proximité du sanctuaire hindouiste Erawan à Bangkok. Photo : AFP/VNA/CVN

Au Bangladesh, le porte-parole de la police nationale a déclaré qu'Abdulrahman était venu à Dacca avec un passeport chinois le 16 août, mais qu’il avait quitté ce pays le 30 août en prenant un vol de Jet Airways.

Le 10 septembre, la police thaïlandaise a annoncé que le suspect Adem Karadag, arrêté à Bangkok à la fin août, avait corrompu un officiel avec un pot-de-vin de 600 dollars pour entrer illégalement en Thaïlande.

D’après le chef de la police thaïlandaise, Somyot Poompanmoung, Karadag a dit qu’il était passé par le Vietnam pour venir dans un pays voisin où il avait effectivement payé 600 dollars à un officiel pour entrer illégalement en Thaïlande. Somyot Poompanmoung n’a toutefois pas précisé ce «pays voisin» et le nom de l’officiel corrompu.

Adem Karadag est l’un des deux suspects arrêtés à ce jour. L’autre, Meiraili Yusufu, de nationalité chinoise et 25 ans, a admis que l’instigateur lui avait ordonné de trans​mettre une bombe à un homme à la gare de Hua Lamphong à Bangkok. Il a ensuite reçu l’ordre de venir à Rachaprasong pour prendre des photos de l’explosion.

L’attentat à la bombe survenu le 17 août ​à proximité du sanctuaire hindouiste Erawan à Bangkok a fait 20 morts et plus de 120 blessés. Les deux suspects arrêtés ne sont pas le poseur de la bombe. Ils pourraient bien faire partie, toutefois, du réseau qui a fomenté cette attaque.
 
VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.