01/07/2017 21:42
Le perchiste Renaud Lavillenie, loin de sa forme optimale, et Garfield Darien, devenu mercredi 28 juin le 2e performeur de l'année sur 110 m haies, vont passer un test grandeur nature dans l'optique des Mondiaux (4-13 août), samedi 1er juillet lors du meeting de Paris comptant pour la Ligue de diamant.
>>L’athlétisme au défi des SEA Games 29
>>Athlétisme : neuf médailles d'or pour le Vietnam en Thaïlande
>>Athlétisme : Semenya impressionnante à Doha

Renaud Lavillenie aux championnats d'Europe par équipe.
Photo : Eurosport/CVN

Alors que le compte à rebours est lancé pour le grand rendez-vous londonien, les deux Français vont être confrontés à ce qui se fait de mieux en ce moment dans leur spécialité au cours de cette étape parisienne du circuit d'élite de l'athlétisme, passée du Stade de France au modeste stade Charléty, faute d'un sponsor-titre et d'une affluence à la hauteur du plateau.

Pour Lavillenie, opposé notamment à l'Américain Sam Kendricks, qui vient tout juste de passer 6 m pour la première fois de sa carrière, et au champion du monde Shawn Barber, il faudra effacer la désagréable impression laissée à Nancy mercredi. Avec un piètre saut à 5,51 m, le détenteur du record du monde (6,16 m) a été très loin du compte même s'il réfute toute inquiétude.

"Beaucoup ont tendance à oublier que j'étais sur une jambe cet hiver et il a fallu que je me reconstruise. Ce n'est pas suffisant pour gagner des gros meetings et me satisfaire pleinement mais on est à plus de 5 semaines des Championnats du monde et beaucoup de choses peuvent changer et évoluer", a déclaré vendredi 30 juin le médaillé d'or des JO-2012 qui tentera de décrocher à Londres le seul grand titre qui manque à son palmarès.

C'est au contraire dans une forme ascendante que Garfield Darien va se présenter au départ du 110 m haies. Le Français de 29 ans a frappé fort mercredi à Ostrava en claquant un magnifique record personnel (13 sec 09) qui le place juste derrière le champion olympique Omar McLeod (12 sec 90) au bilan de 2017 et en fait un candidat sérieux pour le podium mondial.

Cela tombe bien puisque le Jamaïcain sera présent à Paris pour le défier, en compagnie du champion du monde 2015, le Russe Sergey Shubenkov, autorisé à concourir sous drapeau neutre, son pays étant suspendu par la Fédération internationale après les révélations du rapport McLaren sur un dopage institutionnalisé.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï