29/08/2017 19:08
L’ambassadeur du Canada en Indonésie, Peter MacArthur, délégué de l’APEC, a accordé une interview au Courrier du Vietnam, en marge du symposium de haut niveau sur l’inclusion économique, financière et sociale, tenu le 28 août à Hô Chi Minh-Ville.
>>L’APEC appelé à cerner les régions bénéficiaires de l’inclusion financière et sociale
>>Promotion des relations entre le Vietnam et le Canada

L'ambassadeur du Canada en Indonésie, Peter MacArthur, lors d'une interview au Courrier du Vietnam, le 28 août à Hô Chi Minh-Ville.

D’après vous, y-a-t-il des éléments nouveaux à aborder dans ce symposium ?

Le rôle de la présidence de l’APEC du Vietnam cette année est crucial pour se focaliser sur l’inclusion économique, financière et sociale, et réduire les inégalités, notamment entre les économies membres du Forum. Depuis une dizaine d’années, on a réduit l’inégalité entre les pays, cependant elle reste élevée. Une réforme de la structure s’impose pour remédier à cette inégalité, c’est là-dessus que les économies membres de l’APEC travaillent en ce moment.

Qu’attendez-vous à l’issue de cette réunion, un certain compromis ?

On travaille dur en vue de préparer la Semaine de l'APEC qui aura lieu en novembre dans la ville de Dà Nang (Centre). On veut s’assurer que ce que l’APEC recommande sera approuvé conformément à la réalité du terrain et répondra aux besoins des populations et aussi aux classes économiques dont les femmes, les jeunes, ceux qui cherchent des opportunités pour leur futur.

Symposium sur la promotion de l’inclusion économique, financière et sociale, tenu le 28 août à Hô Chi Minh-Ville.

Sachant que le Vietnam organise l’APEC cette année, quel sera le rôle du gouvernement vietnamien dans la promotion de l’inclusion économique, financière et sociale ?

À mon avis, les autorités vietnamiennes devraient, à travers ces conférences internationales, mettre en valeur les progrès du pays, et accélérer ses réformes, par exemple pour la réduction des inégalités et du retard économique dans les régions où vivent des minorités ethniques. 

Selon vous, que faudrait-il ajouter dans l’agenda de l’APEC pour l’année prochaine ?

Le changement climatique, qui a des impacts majeurs sur l’économie. Il ouvre aussi des opportunités pour les entreprises spécialisées dans les technologies vertes. Ce secteur pourra générer de nombreux emplois pour les jeunes. Je pense que le Vietnam et les autres pays membres d’Asie-Pacifique sont pleinement conscients des impacts du changement climatique, et de la nécessité de s’y préparer.

Texte et photos : Truong Giang/CVN


La 3e conférence des hauts officiels des 21 économies membres de l'APEC et ses réunions annexes (SOM3) auront eu 12 jours de travail, avant de finaliser mercredi 30 août des plans d’action comme des orientations directrices de l’agenda de l’APEC pour les soumettre à la Semaine de l'APEC, prévue en novembre dans la ville centrale de Dà Nang.
 





 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Vietnam et République de Corée coopèrent dans le tourisme industriel La République de Corée a présenté, mardi 19 septembre à Hanoï, son programme visant à promouvoir le tourisme industriel et a invité le Vietnam à faire évoluer sa politique dans ce sens.