16/12/2015 11:36
Depuis 25 ans, l’organisation humanitaire Amphore International axe sur l’aide sanitaire au Vietnam, insuffisamment approvisionné en médicaments et en personnel bien formé. Médecins, infirmières, chirurgiens dentistes, paramédicaux et nombre de bénévoles participent à cette action.
>>La médecine vietnamienne intéresse les praticiens français
>>AMPHORE au chevet des Vietnamiens depuis 25 ans

Le docteur Jean-Claude Beltrando mène une otoscopie sous microscope à My Tho (province de Tiên Giang, Sud) en 2014.
Photo : Amphore International/CVN

«Les résultats les plus importants d’Amphore International au Vietnam sont l’équipement des hôpitaux, tout d’abord le Centre d’oto-rhino-laryngologie (ORL) de Hô Chi Minh-Ville et ensuite l’Hôpital d’ORL de Hanoi, et puis celui de Huê», a informé le docteur Jean-Claude Beltrando, président d’Amphore International lors d’une interview récemment accordée au Courrier du Vietnam. «Ensuite, on s’est développé dans d’autres spécialités : gastroentérologie, radiologie, chirurgiens orthopédiques, viscéraux, ophtalmologie. Des infirmières, des kinésithérapeutes et des dentistes ont aussi rejoint l’équipe», affirme-t-il. Et de souligner également que son organisation a équipé des hôpitaux provinciaux parce qu’ils étaient moins aidés que les hôpitaux des grandes villes. C’est pour cette raison qu’Amphore-Vietnam a travaillé dans tous les hôpitaux de province, du Nord au Sud.

Promouvoir une médecine moderne et de qualité

Amphore International (Aide Médicale et Paramédicale Humanitaire et Organisation de Rencontres et d’Enseignement International) est une organisation humanitaire non gouvernementale indépendante sans caractère ethnique, politique ou confessionnel réunissant quatre Associations médicales humanitaires au Vietnam, à Madagascar, au Burkina Faso et au Népal.

Les médecins d'Amphore International dans une mission à Go Công (Tiên Giang, Sud). Photo : Amphore International/CVN


Le but est de tisser des liens professionnels entre les médecins français et ceux de ces pays afin de promouvoir une médecine moderne et de qualité. De plus, cette organisation humanitaire vise à équiper les services hospitaliers en matériel chirurgical et d’anesthésie en programmant des rencontres et des échanges avec le corps médical et paramédical français pour comparer et améliorer les conditions de travail, la formation et l’enseignement des soins médicaux dans ces pays. À noter que tous les bénévoles qui vont sur le terrain prennent en charge le coût de leur voyage et de leur séjour. Les dons ne servent qu’à l’achat de matériel médical et au fonctionnement du secrétariat.

À travers les missions, les rencontres médicales et paramédicales, la recherche de stages hospitaliers en France pour les médecins et l’enseignement audio-visuel des techniques de soin et de chirurgie, l’Association établit un «pont» afin d’optimiser dans le temps la qualité et l’indépendance du corps médical dans des pays susmentionnés.

Plusieurs de médecins, infirmières, chirurgiens dentistes, paramédicaux et nombre de bénévoles participent aux activités humanitaires d'Amphore International. Photo : Amphore International/CVN


Lors de l’entretien, le docteur Jean-Claude Beltrando a également insisté sur les difficultés que l’organisation rencontre pour maintenir les activités humanitaires dans plusieurs pays. «C’est plus difficile de mobiliser des fonds pour faire venir des containeurs de matériel. Les containers coûtent chers et surtout il faut avoir du matériel que les hôpitaux français nous donnent, a-t-il expliqué. Nous avons un local de stockage qui nous coûte un loyer mensuel élevé. Il est donc plus difficile de trouver des fonds que du personnel médical bénévole».

L’association coopérera avec l’Hôpital Saint-Paul à Hanoi. «Nous avons rencontré le directeur de l’Hôpital Saint-Paul à qui nous avons envoyé un containeur de 68 lits télécommandés», a informé Jean-Claude Beltrando. Il souhaite signer une convention de travail avec cet hôpital qui permettra aux médecins d’Amphore International de réaliser des opérations dans cet hôpital vietnamien.

Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.